Sans chômer les Bleus

  • A
  • A
Sans chômer les Bleus
Partagez sur :

Après cinq semaines passées loin de leur club, retenus dans le Tournoi avec le XV de France, les Bleus de Marc Lièvremont sont de retour en club et la grande majorité, comme le craignait le sélectionneur tricolore, sont sollicités ce week-end, à l'occasion d'une 20e journée du Top 14, qui regorgent d'enjeux pour tous. Au total, ce sont dix-huit des vingt-trois sélectionnés pour l'Italie, qui devraient être mobilisés !

Après cinq semaines passées loin de leur club, retenus dans le Tournoi avec le XV de France, les Bleus de Marc Lièvremont sont de retour en club et la grande majorité, comme le craignait le sélectionneur tricolore, sont sollicités ce week-end, à l'occasion d'une 20e journée du Top 14, qui regorgent d'enjeux pour tous. Au total, ce sont dix-huit des vingt-trois sélectionnés pour l'Italie, qui devraient être mobilisés ! SAMEDI TOULOUSE (6): Dusautoir, Servat, Jauzion, Poitrenaud, Clerc, Médard Avec 7 points d'avance sur son premier poursuivant, le leader toulousain, fort de ses deux dernières sorties victorieuses, aurait sans doute l'opportunité de ménager ses Bleus ce week-end, à l'occasion du déplacement à Anoeta pour y défier l'Aviron. A commencer par ses avants Thierry Dusautoir et William Servat, très sollicités par Lièvremont et qui devraient souffler à San Sebastian. En revanche, Clément Poitrenaud et Yannick Jauzion partent titulaires face aux Basques, quand Maxime Médard, rappelé pour affronter l'Italie malgré sa gêne musculaire à la jambe gauche, ne devrait a priori pas prendre le moindre risque. A priori... Sa mise au repos doit profiter à Vincent Clerc. BIARRITZ (5) : Traille, Yachvili, Harinordoquy, Thion, Marconnet Loin de l'aisance des Toulousains, le Biaritz Olympique, opposé à La Rochelle à Aguiléra, ne peut se permettre de relâcher son effort dans la course aux phases finales. Par conséquent, tout le monde en piste avec les titularisations de Damien Traille, Dimitri Yachvili, Imanol Harinordoquy et Jérôme Thion, seul Sylvain Marconnet débutant sur le banc au coup d'envoi. USAP (2) : Mas, Guirado Là encore, l'Usap a besoin de toutes ses forces vives pour espérer frapper un grand coup dans la capital sur le terrain d'un Stade Français guère plus fringant que le club catalan. Toutefois, si Guilhem Guirado, qui depuis le début du Tournoi, se contente de rentrées en cours de jeu avec les Bleus en tant que n°2 au poste de talonneur chez les Bleus et devrait donc à ce titre être titulaire à Charléty, Nicolas Mas est pressenti sur le banc au coup d'envoi. RACING-METRO 92 (2): Chabal, Nallet Ils font figure d'exception ce week-end. Le Racing a en effet a priori les moyens de se passer de ses deux Tricolores Lionel Nallet et Sébastien Chabal à l'occasion de son déplacement chez la lanterne rouge berjallienne. Pierre Berbizier ne semble pas terrifié et l'un comme l'autre sont laissés au repos, privés d'un retour en Berjallie. MONTPELLIER (1) : Trinh-Duc Il avait quitté la pelouse de Twickenham un genou meurtri suite à une agression anglaise, avant que des examens approfondis ne le rassurent et permettent à Lièvremont de le rappeler pour le déplacement à Rome. Le sélectionneur l'aurait bien vu au repos, l'ouvreur des Bleus sera remplaçant au coup d'envoi du match de clôture de la journée face à Agen. BAYONNE (1) : Huget Trois titularisations de rang avec les Bleus et Yoann Huget enchaîne forcément à Anoeta pour la réception des Champions d'Europe toulousains devant plus de 30 000 spectateurs. CASTRES (1) : Ducalcon Cantonné au statut de 23e homme lors des deux derniers matches des Bleus en Irlande et en Angleterre, Luc Ducalcon est tout naturellement propulsé au rang de titulaire au sein de la première ligne d'un Castres Olympique en visite à Brive. VENDREDI CLERMONT (5) : Rougerie, Domingo, Bonnaire, Pierre, Parra Dès vendredi, à Marcel-Michelin, dans un énorme choc face à Toulon, quatre des Bleus de Clermont (Morgan Parra, Aurélien Rougerie, Julien Bonnaire, Thomas Domingo ont repris le Top 14, rejoints en cours de jeu par le cinquième larron, Julien Pierre. Des internationaux en forme puisque l'unique essai clermontois est marqué du label XV de France (voir : Clermont, label bleu !), tandis que Parra s'est fendu de 14 points au pied, mais à quel prix, devant céder sa place en seconde période, perclus de crampes...