San Antonio en patron

  • A
  • A
San Antonio en patron
Partagez sur :

Les Spurs ne lèvent pas le pied. Les leaders de la Ligue ont en effet parfaitement tenu leur rang en gâchant les premiers pas de Deron Williams avec les Nets. Si l'ancien Jazz a compilé 14 points et 12 passes, San Antonio s'est imposé 106-96 après avoir fait la différence au retour des vestiaires. Victoires également pour le Heat ou les Lakers, Dwyane Wade signant le carton de la soirée avec 41 points.

Les Spurs ne lèvent pas le pied. Les leaders de la Ligue ont en effet parfaitement tenu leur rang en gâchant les premiers pas de Deron Williams avec les Nets. Si l'ancien Jazz a compilé 14 points et 12 passes, San Antonio s'est imposé 106-96 après avoir fait la différence au retour des vestiaires. Victoires également pour le Heat ou les Lakers, Dwyane Wade signant le carton de la soirée avec 41 points. Le match de la nuit San Antonio ne fait pas de sentiment. Si Tony Parker a été un hôte des plus courtois en allant déjeuner, avant le match, avec la nouvelle star des Nets, les Texans ont en effet été intraitables avec Deron Williams. Quelques jours après avoir vu les voisins new yorkais goûter à la victoire pour les premiers pas de Carmelo Anthony, les banlieusards de la Grosse Pomme espéraient connaître la même réussite pour le baptême de l'ancien Jazz. A tel point que le propriétaire de la franchise, Mikhail Prokhorov, en a même interrompu ses vacances au ski pour assister à son premier match à l'extérieur de la saison... Las, si les Nets ont tenu le choc jusqu'à la pause, les hommes d'Avery Johnson ont ensuite craqué au retour des vestiaires, encaissant un 35-18 dans le troisième quart synonyme de défaite 106-96. Le nouveau maître à jouer de la franchise new yorkaise n'a pourtant pas démérité, compilant 14 points et 12 passes pour sa première sous ses nouvelles couleurs. Mais malgré les 25 points d'Anthony Morrow venu du banc, il en aurait fallu plus pour résister aux leaders de la Ligue. Dans le sillage de Manu Ginobili, meilleur marqueur du match avec 26 points, George Hill a en effet inscrit 19 points, DeJuan Blair et Tim Duncan ont chacun ajouté 17 points et 6 rebonds et Tony Parker y est allé d'un double-double avec 13 points et 10 passes. Les Français A l'image d'un Tony Parker un poil en retrait, donc, malgré son double-double, le meneur des Spurs compilant 13 points, 10 passes et 7 rebonds en 36 minutes mais rendant un piètre 4 sur 13 aux tirs, les Bleus n'ont pas affolé les compteurs ce vendredi. La faute, le plus souvent, à une maladresse tenace. Meilleur exemple, Boris Diaw a ainsi terminé avec seulement 2 points, 3 rebonds et 2 passes en 30 minutes face aux Kings, le Tricolore signant notamment un 1 sur 6 aux tirs resté finalement sans conséquence pour ses Bobcats. Charlotte a en effet la différence dès le deuxième quart pour l'emporter 110-98 sur Sacramento. Victoire également pour Nicolas Batum puisque les Blazers sont venus à bout des Nuggets 107-106 en prolongation, l'ancien Manceau devant néanmoins se contenter de 8 points, 8 rebonds et 1 passe en 37 minutes et avec, pour lui aussi, un modeste 3 sur 9 au compteur. Avec ses 14 points en 20 minutes, Mickael Pietrus aura donc été le Bleu le plus prolifique. Las, alors que les Suns ont aisément dominé les Raptors 92-110, le Guadeloupéen n'aura toutefois pas été plus en réussite que ses compatriotes avec son 4 sur 11 aux tirs... Nuit encore plus difficile pour les figurants tricolores puisqu'en plus d'un temps de jeu réduit à la portion congrue, ils en ont également été quittes pour une nouvelle défaite. A Toronto, Alexis Ajinça a ainsi ajouté un 0 sur 3 aux tirs et 1 petit rebond en 13 minutes à la défaite concédée face aux Suns. Même double peine pour Johan Petro face aux Spurs, l'intérieur français rendant en effet 2 points, 2 passes et 1 rebond en 11 minutes, et pour le Kevin Seraphin à Miami, les Wizards s'inclinant 121-113 en Floride et le jeune rookie devant faire avec ses 11 minutes de jeu malgré 4 points à 2 sur 4 aux tirs et 7 rebonds. Enfin, Ronny Turiaf s'est abîmé avec ses Knicks. Alors que les New Yorkais new look subissaient une vilaine déconvenue à Cleveland en s'inclinant 115-109 chez les cancres de l'Ohio, le Martiniquais n'a pas pesé lourd dans les débats avec 2 points à 1 sur 4, 5 rebonds, 2 contres et 1 passe malgré son statut de titulaire et 26 minutes de jeu. Les chiffres de la nuit 45. Kevin Love continue d'empiler les double-doubles. A tel point qu'en terminant avec 11 points et 14 rebonds au compteur face aux Hornets, l'intérieur des Wolves a enchaîné un 45e double-double consécutif. De quoi lui permettre de dépasser Moses Malone pour la deuxième série la plus prolifique en la matière depuis la fusion NBA-ABA en 1976. Désormais, le jeune pivot peut viser le record des 51 double-doubles de rang signé par ce même Malone en 1980. 41. Comme la veille face aux Bulls, Dwyane Wade a signé une nouvelle performance de choix face aux Wizards. Mais cette fois, ses efforts ont été couronnés de succès puisque le Heat est finalement venu à bout de Washington 121-113. Et avec 41 points à 18 sur 27 aux tirs, Wade a bien été le premier artisan de cette victoire, LeBron James suivant néanmoins avec 25 points, 9 rebonds et 7 passes. 40. Dwight Howard est inarrêtable. L'intérieur floridien en a offert une nouvelle démonstration en signant 40 points, 15 rebonds et 6 contres face au Thunder, Howard rendant également un indécent 16 sur 20 aux tirs. Et après une défaite coupable face aux Kings, mercredi, le Magic en a bien profité, Orlando donnant en effet la leçon à Oklahoma 111-88.