Salaires: Messi bat Ronaldo

  • A
  • A
Salaires: Messi bat Ronaldo
Partagez sur :

Et une distinction de plus pour Lionel Messi. Le Ballon d'Or argentin est en effet, selon France Footbal le footballeur le mieux payé de la planète, le Barcelonais devançant, avec 31 millions d'euros sur 2010, son rival Cristiano Ronaldo, deuxième à 27,5 millions d'euros et Wayne Rooney, troisième à 20,7 millions. Thierry Henry est le Français le mieux payé et Gabriel Heinze domine la Ligue 1 avec 4,5 millions d'euros.

Et une distinction de plus pour Lionel Messi. Le Ballon d'Or argentin est en effet, selon France Footbal le footballeur le mieux payé de la planète, le Barcelonais devançant, avec 31 millions d'euros sur 2010, son rival Cristiano Ronaldo, deuxième à 27,5 millions d'euros et Wayne Rooney, troisième à 20,7 millions. Thierry Henry est le Français le mieux payé et Gabriel Heinze domine la Ligue 1 avec 4,5 millions d'euros, aucun Lillois n'apparaissant dans le Top 20. La passe de deux pour Leo Messi. Comme pour le Ballon d'Or, le prodige argentin se succède en effet à lui-même au classement des footballeurs les mieux payés de la planète. Avec 31 millions d'euros gagnés sur l'année 2010, le meilleur joueur du monde a certes vu ses revenus diminuer de deux millions par rapport à 2009, mais Messi a en revanche creuser l'écart sur ses poursuivants. Dans le détail, si l'Argentin doit se contenter de 10 millions d'euros de salaire annuel, contre 13, par exemple, pour Cristiano Ronaldo, ses 20 millions engrangés par ses contrats publicitaires lui assurent la première place. Pour comparaison, Ronaldo, qui progresse encore au classement avec ses 27,5 millions synonymes de deuxième place, n'en perçoit 'que' 14 millions grâce à la pub et Wayne Ronney, nouvel arrivant sur le podium avec 20,7 millions, encaisse péniblement 7 millions de contrat pub contre 13,2 millions de salaire ! Messi est bien le joueur le plus rentable de la planète, Adidas, Konami, Pepsi, Lay's ou Gatorade en ayant fait leur tête de gondole. Même David Beckham, habituel objet publicitaire et dauphin de l'Argentin l'an passé, ne fait plus aussi bien. Désormais cinquième au classement - Kaka lui étant également passé devant avec 19,3 millions d'euros de revenus, l'Anglais n'a ainsi perçu, en 2010, que 19 millions d'euros, dont 14,5 de contrats pub. La Ligue 1 loin du compte Messi premier, Ronaldo deuxième, Kaka quatrième, la Liga se porte bien. Enfin, le Barça et le Real. Car pour le reste, les joueurs les mieux payés sont évidemment à chercher du côté de la Premier League. Carlos Tevez et Yaya Touré émargent ainsi aux 7e et 10e places, respectivement à 15,4 et 13,8 millions d'euros : merci City, et Chelsea n'est pas en reste en plaçant Frank Lampard (14,2 millions), Fernando Torres (14 millions) et Didier Drogba (12,8 millions) aux 8e, 9e et 15e positions. Mention spéciale également au Bayern Munich qui place également trois joueurs dans le Top 20 avec Schweinsteiger (12e à 13,2 millions), Philipp Lahm (14e à 12,9 millions) et Frank Ribéry (17e à 11,9 millions. Le Boulonnais n'est pourtant pas le Français le mieux payé puisque Thierry Henry, s'il perd six places suite à son départ en MLS, pointe encore en 11e position. S'il a dû diviser son salaire par deux en signant aux New York Red Bulls avec désormais 4,1 millions annuels, le Français plait toujours aux annonceurs et touche, au total, 13,6 millions sur l'année. Des sommes astronomiques qui paraissent évidemment inaccessibles pour les joueurs évoluant en Ligue 1. Le podium n'a pas changé depuis la saison passée et c'est donc Gabriel Heinze qui domine le classement français avec 4,5 millions sur l'année, Yoann Gourcuff et Lucho suivant de près avec, respectivement, 4,4 et 4,3 millions. Les deux clubs olympiens trustent d'ailleurs les neuf premières places du classement, Cris et Lisandro restant au pied du podium avec 4,2 et 4,1 millions tandis que Gignac (3,8), Källstrom (3,7), Gomis (3,5) et Bastos (3,4) suivent. Au total, ils sont donc six Lyonnais dans le Top 10. A la dixième place, c'est le Parisien Ludovic Giuly (3,2) qui brise l'hégémonie olympienne, l'ancien Monégasque devançant Makelele (3,1) et Nenê(3). Enfin, il faut remarquer qu'aucun joueur Lillois n'apparait dans la Top 20, seul le Bordelais Alou Diarra parvenant à s'immiscer dans un classement trusté par les Lyonnais (8), Marseillais (7) et Parisiens (4).