Saison terminée pour Chabal

  • A
  • A
Saison terminée pour Chabal
@ MAXPPP
Partagez sur :

RUGBY - Sébastien Chabal a été suspendu 30 jours. Son club fait appel.

Sébastien Chabal devrait se rappeler pendant longtemps de cette fin de saison cauchemardesque. Mercredi, Marc Lièvremont a décidé de ne pas le retenir pour la prochaine Coupe du monde en Nouvelle-Zélande (du 9 septembre au 23 octobre prochain). Jeudi, deuxième mauvaise nouvelle puisque la Commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR) a décidé de le suspendre pour au moins 30 jours pour ses récentes déclarations sur l’arbitrage. Le Racing Métro a fait appel de cette décision.

48 heures de cauchemar

Pas de Coupe du monde et pas de phases finales du Top 14. Jeudi, Sébastien Chabal comparaissait devant la commission de discipline de la LNR pour "atteinte aux intérêts supérieurs du rugby". Dans une interview qu’il avait accordée au JDD le 23 avril dernier, "Caveman" avait violemment critiqué l’arbitrage. "Les arbitres du Top 14 sont nuls. Ils me rendent fous. Il n’y en a que deux ou trois qui sont pros. Et encore, j’aimerais savoir ce qu’ils font vraiment". Chabal avait également estimé que les arbitres favorisaient les clubs de Castres et de Biarritz. La LNR a voulu faire un exemple et l’a sanctionné très sévèrement.

Chabal dans la tourmente, 930

© MAXPPP

La suspension prononcée est de soixante jours mais elle sera ramenée à trente si Sébastien Chabal accepte d'accomplir des activités d'intérêt général proposées par la Commission de discipline. Comme la suspension prend effet immédiatement, le troisième ligne du Racing Métro manquera la demi-finale du Top 14 que les Parisiens disputeront le 28 mai prochain, au Stade Vélodrome de Marseille, et une éventuelle finale au Stade de France.

Et maintenant ?

Après la terrible déception de sa non-sélection pour le groupe qui partira disputer la Coupe du monde en septembre prochain, Sébastien Chabal finit sa saison de la pire des manières. Invité du journal télévisé de TF1, le rugbyman le plus célèbre de France a annoncé qu'il ferait appel de cette décision. "On va retourner devant les instances en début de semaine prochaine, et j'espère que nous seront entendus cette fois-ci". Le président du Racing Métro, Jacky Lorenzetti, a lui aussi, commenté cette sanction. "C'est un peu fort. C'est très très lourd et très difficile à digérer", a ajouté le patron des Racingmen.

Au JT de TF1, Sébastien Chabal est apparu très abattu par ces deux décisions, tombées coup sur coup. "Je suis triste car quand on est un joueur, on préfère choisir quand on s'arrête". Et de conclure sur sa carrière internationale : "là, ce n'est pas moi qui ai décidé, mais c'est la loi du sport et je l'accepte".