Saint-Etienne retrouve des couleurs

  • A
  • A
Saint-Etienne retrouve des couleurs
Partagez sur :

Alors que l'AS Monaco, manquant de réalisme, n'a pas su profiter des mauvais résultats de ses concurrents pour le maintien pour s'éloigner de la zone rouge, l'AS Saint-Etienne, grâce à sa victoire à Louis II (0-2), se relance, elle, dans la course au podium. Désormais septièmes, les Verts ont mis fin à une série de neuf matches sans victoire.

Alors que l'AS Monaco, manquant de réalisme, n'a pas su profiter des mauvais résultats de ses concurrents pour le maintien pour s'éloigner de la zone rouge, l'AS Saint-Etienne, grâce à sa victoire à Louis II (0-2), se relance, elle, dans la course au podium. Désormais septièmes, les Verts ont mis fin à une série de neuf matches sans victoire. Après une inquiétante série de neuf matches sans victoire, l'AS Saint-Etienne a retrouvé le chemin de la victoire, avec la manière, dimanche après-midi face à Monaco (0-2). Les Verts, désormais septièmes, profitent également de ce succès, le cinquième consécutif à Louis II, pour se rapprocher du podium, qu'ils n'ont plus côtoyé depuis la dixième journée. Dans une Ligue 1 toujours aussi serrée, l'ASSE, séduisant leader il y a un mois et demi, n'est plus qu'à quatre points du trio de tête. Si les Verts ont su profiter de leur seule occasion, concrétisée par l'expérimenté Laurent Batlles (20e), pour prendre l'avantage en première période, ils se sont ensuite reposés sur le talent de leur portier, Jérémy Janot, décisif à plusieurs reprises. Répondant en contre-attaque aux assauts monégasques, les hommes de Christophe Galtier ont profité d'un coup franc de Sako (78e) pour définitivement asseoir leur avance. Les Monégasques, en quête de confiance après quatre matches sans victoire, s'enlisent quant à eux dans les profondeurs du classement. Monaco rate le coche Une victoire ce soir, conjuguée aux faux pas de Caen, premier relégable tenu en échec samedi par Nice (0-0), et de Lens, 19e, corrigé à Lorient (3-0), aurait permis aux Asémistes de s'éloigner de la zone rouge, tout en creusant un écart de six points avec leurs concurrents directs pour le maintien. Mais, une fois de plus, l'ASM a raté le coche. Dominateurs, les hommes de Guy Lacombe ont, comme souvent ces derniers temps, péché dans le dernier geste, à l'image de Pierre-Emerick Aubameyang (40e, 62e), pourtant très en vue sur son côté droit, avant de buter sur un Jérémy Janot impérial (45e, 45e +1). Après s'être inclinés de justesse à Rennes (1-0) le week-end passé, les joueurs de la Principauté peuvent une nouvelles fois nourrir de nombreux regrets au vu de la rencontre. Si la stérilité offensive de l'ASM est pour le moins frustrante, le Rocher s'inquiète surtout de la fébrilité défensive de son équipe, la charnière centrale, pourtant expérimentée, ne dégageant ni sérénité, ni humilité. Hansson, coupable sur le premier but stéphanois, et Puygrenier, auteur d'une faute grossière sur Sako, amenant le second but, ne sont pas étrangers à cette nouvelle défaite.