Saint-Etienne devrait être repêchée

  • A
  • A
Saint-Etienne devrait être repêchée
@ MAXPPP
Partagez sur :

EURO 2016 – Ecarté au départ, Geoffroy-Guichard devrait finalement accueillir certains matches.

Avec Toulouse, la ville de Saint-Etienne avait été la grande déçue de la désignation des villes hôtes de l'Euro 2016 qui aura lieu en France. Les supporters des Verts et tous les amoureux de foot dans le Forez vont pouvoir sécher leurs larmes. Vendredi, lors du comité exécutif de l'UEFA, Michel Platini devrait proposer que Saint-Etienne devienne la dixième ville organisatrice de l'Euro, selon les informations deFrance Football, mardi.

Sous-entendue par le titre de l'article ("pourquoi Platini va repêcher Saint-Etienne"), l'influence du président de l'UEFA, qui a porté le maillot des Verts entre 1979 et 1982, n'est évidemment pas à sous-estimer. Elle avait sans doute pesé, déjà, au moment de retenir le stade Marcel-Picot, à Nancy, où Platini a évolué pendant sept saisons.

Malgré le rejet de la Fédération française et de l'UEFA, le maire PS de Saint-Etienne, Maurice Vincent, s'était engagé à mener à terme le projet de rénovation du stade. Contacté par Europe 1, le premier édile de la ville est de nouveau confiant. "Je crois à l'intelligence des gens et je pense que, sur ce dossier, la position intelligente est de retenir Saint-Etienne."

"Je suis confiant depuis le début", explique Maurice Vincent :

De son côté, l'adjoint au maire en charge des sports, Yves Ravel, cité par France Football, avance les trois arguments pour retenir "son" stade : le poids de Saint-Etienne dans l'histoire du foot français, la participation de Geoffroy-Guichard aux derniers grands événements sportifs organisés en France et, enfin, le passage de 16 à 24 nations participantes, une augmentation qui n'a pas été sensible au niveau du nombre de stades retenus (passage de 8 à 9 seulement).

Si les deux premiers arguments sont forts, c'est le dernier qui devrait davantage peser au moment de décider de passer ou non à dix villes hôtes. En effet, avec un passage à 24 équipes, l'Euro ne va plus compter 31 matches mais 51. Avec 24 équipes et dix stades, comme ce fut le cas l’an dernier en Afrique du Sud, l’Euro épouserait le même schéma d’organisation qu’une Coupe du monde, organisée par la grande sœur de l’UEFA, la Fifa…