Saint-Etienne a eu chaud

  • A
  • A
Saint-Etienne a eu chaud
@ Reuters
Partagez sur :

COUPE DE FRANCE - Les Verts ont difficilement battu Villefranche-sur-Saône en 16es de finale.

COUPE DE FRANCE - Saint-Etienne a battu Villefranche-sur-Saône aux tirs au but en 16es de finale. Que ce fut dur pour les Verts ! Opposé à Villefranche-sur-Saône, club de CFA, mercredi en seizièmes de finale de la Coupe de France, Saint-Etienne a dû attendre la séance des tirs aux buts (2-2, 3 t.a.b. à 1) pour obtenir son billet pour le tour suivant, au cours duquel le club du Forez sera opposé à Vannes. La rencontre débute pourtant parfaitement pour les Verts qui ouvrent rapidement le score grâce à Gonzalo Bergessio. L'attaquant argentin, parti à l'extrême limite du hors-jeu , profite en effet d'une passe en profondeur de Boubacar Sanogo pour aller battre le portier adverse d'un ballon piqué (0-1, 10e). Un véritable coup dur pour les Rhodaniens qui ne tardent toutefois pas à réagir. Si Helton Dos Reis sauve sur sa ligne une tête de Sylvain Chavrondier, consécutive à un corner (20e), Bruno Barreto égalise de la tête à l'issue d'une belle action collective (1-1, 26e). Accrochés jusqu'au repos, les Stéphanois pensent pouvoir faire la différence en seconde période, mais les Caladois (nom donné aux habitants de la ville) soutiennent la comparaison et se créent même les occasions les plus dangereuses. A la suite d'un coup franc excentré tiré par Jean-Christophe Durand, Vincent Planté ne parvient pas à se saisir du ballon et Bernard Lopez pousse le cuir au fond des filets, mais l'arbitre refuse le but pour un hors-jeu plus que limite (48e). Dans la foulée, Lopez profite d'une erreur de Dos Reis sur le côté gauche pour lancer Barreto dans la surface, dont le tir est légèrement trop croisé (50e). Sochaux étrille Le Mans Saint-Etienne riposte par l'intermédiaire d'une frappe puissante de Blaise Matuidi (68e), puis une de Sanogo (78e), mais Franck Laurent est attentif. Nullement émoussés physiquement, les locaux pressent en fin de match sans réussir à inscrire le but décisif et se font surprendre en contre. Lancé par Dimitri Payet, auteur d'une très bonne entrée à la place de Kévin Mirallas, Sanogo sert Bakary Sako qui marque du gauche (1-2, 86e). Alors que les Stéphanois pensent avoir la partie gagnée, Sylvain Monsoreau manque complètement son dégagement à la suite d'un centre venu de la gauche et Lopez marque en force (2-2, 90e). Le mano a mano se poursuit en prolongations entre les deux équipes qui ne parviennent pas à se départager et en viennent à la séance des tirs aux buts. Si Lopez marque le premier d'une belle panenka, ses deux coéquipiers Bettiol et Barreto manquent leurs tentatives et permettent aux pensionnaires de Ligue 1 de se qualifier. Dans l'autre match en retard de ses seizièmes de finale, Sochaux a facilement disposé du Mans (3-0), grâce à sa nouvelle recrue offensive Brown Ideye, qui a obtenu un penalty transformé par Ryad Boudebouz, et inscrit un doublé. Les Lionceaux se déplaceront à Beauvais (National) lors du prochain tour.