Saint-Etienne a de l'ambition

  • A
  • A
Saint-Etienne a de l'ambition
@ Le Progrès
Partagez sur :

LIGUE 1 - Les Verts espèrent une saison plus calme que les précédentes.

LIGUE 1 - Les Verts espèrent une saison plus calme que les précédentes. LA SAISON DERNIERE Pour la deuxième saison consécutive, les Verts ont joué avec le feu avant de terminer à la dix-septième place de Ligue 1. Trois défaites pour débuter la saison, dont deux à domicile face à Nice et Boulogne-sur-mer et déjà la saison paraissait mal embarquée. 10 points après 10 journées, 16 à la moitié de la saison, et Alain Perrin a fini par être débarqué à la mi-décembre. Un choix des co-présidents qui ont offert le costume d'entraîneur à Christophe Galtier jusque-là adjoint de Perrin. Plus proche de ses joueurs, "Galette" a réussi à sortir le groupe stéphanois de sa torpeur. Une sortie de crise qui n'a pas empêché le club de jouer au yoyo durant la dernière ligne droite, alternant des succès face à Monaco (3-0) et Montpellier (1-0) avec des revers à Lorient (0-4) ou contre Lens (1-4). Au final, la faiblesse défensive (45 buts encaissés) aura été une marque de fabrique des Verts tout au long de la saison. Une déception de plus pour un public partisan, bouillant mais finalement, comme trop souvent, désabusé et râleur. LE RECRUTEMENT Saint-Etienne a d'abord rappelé une ancienne gloire en la personne de Dominique Rocheteau qui a endossé le costume de vice-président du conseil de surveillance. Sur le terrain, Christophe Galtier avait ciblé des joueurs de caractère avec un vécu et des latéraux. Avec les arrivées de Laurent Batlles (ex-Grenoble), Carlos Bocanegra (ex-Rennes), Albin Ebondo (ex-Toulouse) et Syvain Marchal (ex-Lorient), il a totalement été écouté puisque les quatre hommes ne sont pas des novices en Ligue 1 et permettront de donner du poids à une défense particulièrement perméable par le passé. Bocanegra va en effet prendre le flanc gauche, Ebondo le flanc droit et Marchal prendre place dans l'axe. Un renouvellement des forces nécessaire, et à moindre frais, qui aura également eu le mérite de permettre de conserver le capitaine Loïc Perrin, désireux de ne plus évoluer au poste de latéral droit mais plutôt en milieu de terrain. LE JOUEUR A SUIVRE Emmanuel Rivière a réalisé une deuxième partie de saison canon. Quasiment muet avant la trêve, le jeune attaquant formé à Saint-Etienne a trouvé la bonne carburation sous la direction de Christophe Galtier frappant à 7 reprises (8 buts au total). Élu joueur du mois de mars, il a amplement participé au maintien des Verts. Sa vitesse de course et sa qualité technique parlent pour lui. Le club ne s'y est pas trompé puisqu'un accord a été trouvé pour une prolongation de 3 ans. "C'était important, pour moi et pour ma progression, de rester à Saint-Etienne. Tout est réuni ici: j'aime le club et je connais tout le monde. Et je vais continuer de travailler avec le coach qui m'a fait éclore, clame-t-il, sur le site du club, tout heureux d'être désormais lié à l'ASSE jusqu'en 2014. Mon objectif est de confirmer en continuant sur la même dynamique que la demi-saison dernière et de gagner du temps de jeu pour progresser", ajoute-t-il. Christophe Galtier est sans doute sur la même longueur d'ondes. L'ENTRAINEUR Christophe Galtier a effectué sa première intersaison dans la peau de l'entraîneur en chef. Une vraie nouveauté pour l'ancien adjoint d'Alain Perrin dont il a pris la suite en décembre dernier. "Galette", réputé proche de ses joueurs, a, fort d'une demi saison à la tête des Verts, pris un petit peu de recul. Conscient que les supporters ne leur pardonneront pas grand-chose et que sa marge de manoeuvre reste faible, Galtier a renforcé le secteur défensif de son équipe. Une base défensive solide nécessaire, le replacement de Perrin en milieu de terrain, l'apport attendu de Battles dans l'entrejeu et la prolongation de Rivière seront autant d'atouts non négligeables. Il conviendra cependant de ne pas manquer le départ comme ce fut le cas la saison dernière sous peine de se retrouver immédiatement acculé et donc en difficultés. LE PRONOSTIC DE LA REDAC Les perspectives stéphanoises sont difficiles à cerner. Les arrivées semblent particulièrement bien choisies et les quatre succès lors des quatre premières rencontres amicales sont importants pour le moral des troupes. Il n'en reste pas moins que seul le début de championnat donnera une idée précise de la réelle qualité et donc des perspectives des Verts. On peut néanmoins imaginer que Saint-Etienne saura éviter de revivre les mêmes tourments que lors des deux dernières saisons terminées au 17e rang. Si le maintien sera le premier objectif du club, une place en milieu de tableau semble tout à fait envisageable.