Saint-André soigne sa sortie

  • A
  • A
Saint-André soigne sa sortie
Partagez sur :

Pour sa dernière sur le banc toulonnais, Philippe Saint-André a soigné sa sortie avec une victoire minimaliste du RCT à Bègles-Bordeaux (16-27), vendredi, pour le compte de la 4e journée du Top 14. En s'imposant face à Agen (30-11), Castres s'empare provisoirement des commandes du championnat avec un point d'avance sur Clermont, qui joue samedi, et deux sur Perpignan, vainqueur du derby languedocien face à Montpellier (19-12). Le Stade Français a répondu présent face à Bayonne (30-18) alors que le LOU a arraché sa première victoire de la saison à Brive (12-15).

Pour sa dernière sur le banc toulonnais, Philippe Saint-André a soigné sa sortie avec une victoire minimaliste du RCT à Bègles-Bordeaux (16-27), vendredi, pour le compte de la 4e journée du Top 14. En s'imposant face à Agen (30-11), Castres s'empare provisoirement des commandes du championnat avec un point d'avance sur Clermont, qui joue samedi, et deux sur Perpignan, vainqueur du derby languedocien face à Montpellier (19-12). Le Stade Français a répondu présent face à Bayonne (33-18) alors que le LOU a arraché sa première victoire de la saison à Brive (12-15). BORDEAUX-BEGLES-TOULON: 16-27 Consulter aussi: Le match à la loupe Pour son dernier match en tant qu'entraîneur toulonnais, Philippe Saint-André n'a pas assisté au match de l'année. Mais l'essentiel est assuré avec, au terme d'un duel de buteurs, une victoire au compteur. Julien Dumora, l'ouvreur varois, est le principal acteur de la première période en inscrivant deux buts de pénalité (1e et 18e). Il faut attendre la 30e pour que Bordeaux valide ses trois premiers points. Au terme d'une mi-temps, dominée par des Toulonnais, qui ne brillent pas pour autant, les deux formations rejoignent les vestiaires sur un score de 3 à 9. La possession du ballon change de camp en seconde période. Les expulsions temporaires des toulonnais Madaule (44e) et Armitage (73e) et l'entrée en jeu de Lopez à l'ouverture girondine (50e), marquent un tournant dans les intentions de jeu. Mais le score est à l'avantage des visiteurs qui inscrivent six pénalités en seconde période. Et malgrè l'essai du talonneur Rofes (75e), Bordeaux ne parvient pas à revenir au score ni à envisager un point de bonus. "Il peut partir le coeur léger", explique Rofes à la fin du match en évoquant le départ de son entraîneur. Pour leur prochain match à Mayol, sous les yeux de leur nouveau coach, Bernard Laporte, les joueurs du RCT recevront le Stade-Français. Bordeaux devra tenter de remonter la pente en se déplaçant à Montpellier. Prochains matches: Montpellier-Bordeaux-Bègles ; Toulon-Stade Français CASTRES-AGEN: 30-11 Consulter aussi: Le match à la loupe Castres en patron L'affaire n'a pas fait un pli: sensation du début de saison en Top 14, Agen, troisième avant ce déplacement à Castres, a sombré à Pierre-Antoine (30-11). L'affaire était d'ailleurs entendue à la pause, après 40 premières minutes menées de main de maître par les locaux. Plus incisifs, plus disciplinés et, surtout, plus tranchants, les Tarnais ont pris le match par le bon bout, trouvant la faille au bout de douze minutes à peine par Cabannes (12e). Masoe (29e) et Andreu (32e) se sont chargés de donner plus d'ampleur à une victoire parachevée par le pied de Teulet (3e, 13e, 30e, 48e). Une sale affaire pour les Agenais, incapables de réagir devant le jeu fluide des hommes du duo Labit-Travers. Résultat, réduit à quatorze à deux reprises (Dulin 8e, Agulla 40e), le SUA n'a pu répondre que par le pied de Courrent (38e, 45e). L'essai de Petre en fin de match (71e) est anecdotique, si ce n'est qu'il souligne la volonté des visiteurs et le laxisme des locaux, qui ont levé de pied dans un match maîtrisé de bout en bout. La bonne affaire est donc castraise, désormais leader, à la faveur d'un éclair de Lakafia (76e). Point de bonus offensif pour les locaux qui reçoivent Brive par la suite, première défaite de la saison pour les visiteurs qui voudront redresser la tête face à Toulouse, lors de la prochaine journée. Prochains matches: Castres-Brive ; Agen-Toulouse PERPIGNAN-MONTPELLIER: 19-12 Consulter aussi: Le match à la loupe L'Usap sans briller Au soir de cette 4e levée de Top 14, l'Usap remporte un succès laborieux à Aimé-Giral, en dominant Montpellier sur le score de 19-12. Les Catalans sont certes les plus inspirés, mais ils tournent au ralenti. La défense bien agressive du MHR n'aide évidemment en rien les locaux, qui parviennent néanmoins à concrétiser quelques mouvements grâce à la botte de Porical. Perpignan vire en tête à la pause, au terme d'un premier acte extrêmement pauvre en jeu (9-3). Au retour des vestiaires, une avalanche d'en-avants finissent par exaspérer Aimé-Giral. Néanmoins, après l'heure de jeu, Planté s'arrache à la médiocrité et parvient à aplatir le seul essai de la soirée (19-9, 62e). Les deux équipes envoient alors enfin du jeu, et les dernières minutes sont pour de bon palpitantes. Et si l'Usap ne parvient pas à tuer le match, le MHR lui, arrivera au moins à préserver son point de bonus défensif. Avec trois points au compteur, Montpellier est la nouvelle lanterne rouge du Top 14. L'Usap monte provisoirement sur le podium (3e, 12 points). Prochains matches: Biarritz-Perpignan; Montpellier-Bordeaux-Bègles STADE FRANCAIS-BAYONNE: 33-18 Consulter aussi: Le match à la loupe Paris lance sa saison Dans le cadre de la 4e journée, le Stade Français a pris la mesure de Bayonne sur la pelouse de Charléty (33-18) au terme d'un match assez spectaculaire. Les Parisiens cueillent à froid les visiteurs en aplatissant sur leur première attaque. Fainifo conclut sur son aile un joli mouvement initié par Attoub (7-0, 3e). La réaction basque ne se fait pas attendre! O'Connor inscrit un bel essai suite à une croisée avec Lafitte (7-7, 8e). Mais les joueurs de la capitale ont des fourmis dans les jambes et Warwick orchestre à merveille le jeu offensif. Rabadan concrétise, avec puissance, cette domination (14-7, 13e). C'est ensuite Warwick, au bénéfice d'une course rentrante déroutante, qui trompe la vigilance du rideau basque (24-7, 23e). Cet essai réveille alors les visiteurs. Ceux-ci produisent du jeu et jouent tout à la main. La sanction tombe avec un essai magnifique de Ziegler (24-12, 32e). C'est le score à la pause. Le second acte est tout aussi rythmé jusqu'à l'heure de jeu, mais les défenses prennent le pas sur les attaques. Les buteurs réalisent un sans-faute pour sceller le score définitif (33-18) en faveur du Stade. L'Aviron repart bredouille de la capitale en dépit de ses intentions et du beau jeu déployé. Les errements défensifs de la première période lui ont coûté cher. Le club de la capitale empoche en revanche son deuxième succès de la saison avec la manière. La saison serait-elle enfin lancée pour les hommes de Micheal Cheika? Prochains matches: Clermont-Bayonne ; Toulon-Stade Français BRIVE-LYON OU: 12-15 Consulter aussi: Le match à la loupe Première pour le LOU ! Le promu lyonnais a connu sa première victoire de la saison en Top 14 lors de la quatrième journée en s'imposant à la surprise générale à Brive (12-15), qui déçoit encore à domicile. Les Brivistes sont les plus présents en ce début de partie et ouvrent le score par une pénalité de Bélie (3-0, 5e). Le même Bélie voit sa tentative heurter le poteau cinq minutes plus tard. En pleine domination, les Corréziens se font contrer par Lespinas, l'arrière visiteur, qui manque la transformation (3-5, 14e). Trois minutes plus tard, c'est la douche froide pour le public. Lespinas, encore lui, profite d'une erreur de Marienval dans son propre en but pour inscrire un second essai (3-12, 17e). Peu à peu, Brive se remet dans la partie et réduit le score avant la pause grâce à deux pénalités de Bélie (29eet 38e). Au retour des vestiaires, Bélie, encore lui, permet à son équipe d'égaliser (12-12, 46e). Caminati (57e) manque d'un rien de plus de 50 mètres de donner l'avantage aux Corréziens. Lespinas est plus heureux avec un poteau rentrant (12-15, 66e). Les Lyonnais souffrent en fin de match,mais tiennent leur première victoire après deux tentatives manquées de Spedding (70e) et Caminati (79e). Brive subit sa deuxième défaite de suite à domicile. Au classement, le LOU abandonne la dernière place pour se classer 11e. Son adversaire, Brive, est 9e. Prochains matches: Castres-Brive ; Racing-Métro 92-Lyon OU