Saha, un derby pour se relancer

  • A
  • A
Saha, un derby pour se relancer
Partagez sur :

De retour de blessure il y a quinze jours mais laissé en tribunes par l'entraîneur d'Everton David Moyes face à Wigan (3-1), Louis Saha avait fait part publiquement de son agacement. Depuis, le buteur de 33 ans, entré en jeu la semaine dernière face à Manchester City (0-2), assure que tout est rentré dans l'ordre et espère bien briller samedi lors du derby face à Liverpool, en ouverture de la 7e journée.

De retour de blessure il y a quinze jours mais laissé en tribunes par l'entraîneur d'Everton David Moyes face à Wigan (3-1), Louis Saha avait fait part publiquement de son agacement. Depuis, le buteur de 33 ans, entré en jeu la semaine dernière face à Manchester City (0-2), assure que tout est rentré dans l'ordre et espère bien briller samedi lors du derby face à Liverpool, en ouverture de la 7e journée. Cet été, Louis Saha a démarré à 33 ans sa dix-septième saison en tant que professionnel. Et celle-ci n'a pas démarré sous les meilleurs auspices avec Everton où il évolue depuis 2008. Handicapé par des problèmes de cheville, le joueur formé à Metz, dont la carrière a souvent été contrariée par des blessures, pensait faire son retour le 17 septembre dernier lors de la réception de Wigan à l'occasion de la 5e journée de Premier League. Mais son entraîneur David Moyes, apparemment irrité par un prétendu refus du joueur d'évoluer avec l'équipe réserve, en avait décidé autrement préférant le laisser en tribunes. Une décision incompréhensible pour l'international tricolore (19 sélections, 4 buts), qui n'assista pas dans les travées de Goodison Park à la victoire des Toffees (3-1) et confia ses états d'âmes sur un site de microblogging avant de revenir sur l'incident dans les colonnes du Parisien: "Je ne m'attendais pas à ça. C'est vrai que j'ai sûrement mal réagi. Pourtant, j'ai l'habitude de faire face aux décisions de mes entraîneurs. Mais là, je n'ai eu aucune explication. Je ne comprenais pas et j'ai mis du temps à digérer". Everton invaincu l'an dernier dans le derby Depuis la situation semble s'être réglée entre les deux hommes, comme le confirme celui qui a inscrit 33 buts en 97 rencontres sous le maillot du club de Liverpool: "Il m'a donné les explications que j'attendais". Saha a d'ailleurs fait son entrée à la 65e minute de jeu samedi dernier face à Manchester City, mais sans réussir à influer sur le cours du match perdu par les Toffees (0-2). Onzième au classement, Everton compte sur la septième journée de Premier League disputée ce week-end pour se rapprocher des places européennes. Mais sa mission s'annonce plutôt délicate car il reçoit samedi ni plus ni moins que son ennemi juré, Liverpool, pour un derby de la Mersey qui sent la poudre. Septièmes du classement l'an dernier, à quatre points des Reds (6e), les Toffees avaient réussi la performance de l'emporter à domicile face à leurs rivaux (2-0) avant de tenir le nul à Anfield (2-2). Ils espèrent bien sûr rééditer pareille performance cette saison afin de contenter leurs supporters. Reste à savoir si David Moyes fera confiance à l'expérience et au sens du but de Louis Saha à la pointe de son attaque. Cinquième au classement avec six longueurs de retard sur les deux clubs de Manchester, qui se partagent la tête du classement, Liverpool a aussi besoin de points et veut effacer au plus vite le souvenir d'un exercice 2010-2011 bien morose. Quoi de mieux pour cela que de s'imposer sur la pelouse de son ennemi juré ?