Safina fait un break

  • A
  • A
Safina fait un break
Partagez sur :

Incapable de se débarrasser de ses douleurs au dos qui la poursuivent depuis fin 2009, Dinara Safina a annoncé ce jeudi qu'elle faisait une pause dans sa carrière afin de récupérer totalement. La Russe explique qu'elle prendra le temps qu'il faudra pour se soigner, et ne pense pas à une fin de carrière prématurée.

Incapable de se débarrasser de ses douleurs au dos qui la poursuivent depuis fin 2009, Dinara Safina a annoncé ce jeudi qu'elle faisait une pause dans sa carrière afin de récupérer totalement. La Russe explique qu'elle prendra le temps qu'il faudra pour se soigner, et ne pense pas à une fin de carrière prématurée. Terminées les allées et venues entre le court et l'infirmerie. Dinara Safina s'est résolue à prendre une décision importante pour la suite de sa carrière. La Russe, qui souffre du dos depuis la fin de l'année 2009, a choisi de faire une pause d'une durée indéterminée afin de récupérer totalement. "Je ne sais pas quand je reviendrai sur le circuit. Peut-être pour la tournée américaine, peut-être en fin de saison, peut-être l'an prochain", confie l'ancienne n°1 mondiale, aujourd'hui 68e, dans un entretien à paraître vendredi dans le magazine russe Sport Express. Cette saison, Safina, 25 ans, a alterné les prestations encourageantes et les abandons (Marbella) ou les forfaits (Fès). Un mal qui la ronge, autant physiquement que mentalement. "Au début de la saison, je n'ai pas eu de douleur. Mais dès que j'ai commencé à jouer régulièrement, c'est revenu. Un jour je joue sans problème, et le lendemain je ne peux même pas faire les gestes basiques. Je suis fatiguée d'entendre mon entraîneur me demander toutes les cinq minutes: "Est-ce que tu peux faire ça ?". Sur le court, je me sens bloquée, j'ai peur de faire des mouvements brusques. Je suis fatiguée de me battre." Ces prochaines semaines, Safina va donc regarder Roland-Garros à la télévision et poser complètement la raquette. "Pour le moment, j'arrête tout ce qui touche au tennis. Quand j'arriverai à faire des mouvements brusques, sans penser à la douleur, ce sera le premier signe que je peux reprendre l'entraînement", explique la soeur cadette de Marat Safin, déterminée à retrouver un jour le circuit WTA. "Je veux prendre autant de temps qu'il faudra pour récupérer, afin de ne pas penser à la fin d'une carrière", assure-t-elle.