Roux : Domenech "s'est trompé"

  • A
  • A
Roux : Domenech "s'est trompé"
@ Europe 1
Partagez sur :

CM 2010 - Le consultant foot d'Europe 1 remet en cause les choix du staff des Bleus.

CM 2010 - Le consultant foot d'Europe 1 remet en cause les choix du staff des Bleus.Apathique, amorphe, l'équipe de France a offert un pauvre visage aux spectateurs du stade Polokwane, jeudi soir face au Mexique. Davantage que les performances des joueurs, Guy Roux, le consultant foot d'Europe 1, critique les choix du staff de l'équipe de France. Guy Roux a avant tout vu une équipe de France hors de forme et met la défaite des Bleus sur le coup d'un pré-Mondial raté. "Il y a eu un programme de préparation abracadabrantesque", a-t-il estime vendredi au micro de Marc-Olivier Fogiel sur Europe 1. "Je ne sais pas si le staff technique des Bleus a été mal renseigné ou ne s'est pas renseigné du tout, mais les Bleus sont installés au niveau de la mer" alors qu'ils jouaient à 1.500 mètres d'altitude, a-t-il mis en cause. Si la préparation physique des Bleus laisse à désirer selon Guy Roux, les choix du sélectionneur sont également discutables. "Domenech s'est trompé", a jugé l'ancien entraîneur d'Auxerre. "J'avais une peur bleue de voir Ribéry meneur de jeu, le problème Ribéry (...), il est hors de forme (...) il a joué très peu de matches cette saison et n'a pas retrouvé sa vraie valeur au cours de la préparation".Ecoutez Guy Roux sur Europe 1 (au micro de Marc-Olivier Fogiel):Guy Roux ne partage pas totalement le pessimisme de la presse française à propos de la qualification des Français : "Il y a encore un match à jouer et une petite chance". Dans une semaine, les sélections uruguayennes et mexicaines pourront se contenter d'un match nul pour assurer leur qualification, mais le consultant foot d'Europe 1 ne croit pas aux petits arrangements entre amis : "Je crois fermement que le Mexique et l'Uruguay joueront le jeu (...), mais il faut que la France gagne par trois ou quatre buts d'écart". En attendant le dénouement du parcours français, Guy Roux espère beaucoup de la suite de cette Coupe du monde : "Il y a encore beaucoup à faire pour les grands". Définitivement, les Français ne sont plus des "grands".