Rousseau et la piste bleue

  • A
  • A
Rousseau et la piste bleue
Partagez sur :

Entraîneur de l'équipe de France de sprint, Florian Rousseau détaille les chances tricolores pour les Mondiaux sur piste à Apeldoorn. Dans le sillage de Grégory Baugé, ce sont les titres en vitesse par équipes et en vitesse individuelle qu'espère l'ancien champion du monde. Mais aussi d'autres surprises avec Michaël D'Almeida sur le kilomètre et le retour en forme de Mickaël Bourgain.

Entraîneur de l'équipe de France de sprint, Florian Rousseau détaille les chances tricolores pour les Mondiaux sur piste à Apeldoorn. Dans le sillage de Grégory Baugé, ce sont les titres en vitesse par équipes et en vitesse individuelle qu'espère l'ancien champion du monde. Mais aussi d'autres surprises avec Michaël D'Almeida sur le kilomètre et le retour en forme de Mickaël Bourgain. Vitesse individuelle: "Grégory Baugé, c'est l'homme à battre" "Grégory Baugé, c'est le double champion du monde en titre, c'est l'homme à battre. Mais c'est un nouveau championnat du monde, il le prend comme ça je pense, moi aussi d'ailleurs. Il fera les comptes à la fin de sa carrière. Là, on repart de zéro, c'est un nouveau titre à conquérir. Il y a Kévin Sireau aussi, qui a remporté la Coupe du monde cette année. Les deux Français sont très forts, avec des caractéristiques différentes. Greg est le démarreur de l'équipe de vitesse, avec des capacités de puncheur. Kévin est capable d'enrouler des sprints de très loin. Tout va bien pour Greg en tout cas, il n'est pas malade ou blessé, la préparation s'est bien passée. Les entraînements sont encourageants. Il a aussi beaucoup d'expérience dans la gestion d'un tournoi. Greg et Kévin sont très proches. Lors des deux derniers Mondiaux, ils s'étaient affrontés en demi-finales. Sur les résultats de Coupe du monde, avantage à Kévin. Greg a fait moins de compétition. Mais la concurrence est très forte aussi, avec notamment les Britanniques et Chris Hoy, le jeune Jason Kenny aussi. Pour aller en finale, il y aura beaucoup d'adversaires à battre." Vitesse par équipes: "Reconquérir le titre" "L'équipe de base est décidée: ce sera Grégory Baugé, Kévin Sireau et Mickaël D'Almeida. Il peut y avoir un changement en qualification si un des coureurs n'est pas au mieux, on peut faire un changement, c'est possible. L'équipe a perdu le titre l'année dernière, donc l'objectif, c'est de le reconquérir. Parce que pour eux, même si c'était une deuxième place et une médaille d'argent, c'était surtout une déception. On peut le voir aux réactions sur le podium. Ils venaient de perdre leur titre et ils ont vraiment envie de le récupérer. C'est une épreuve par équipes, avec une victoire collective au bout, donc c'est totalement différent dans l'approche. Pour les coureurs, c'est important, parce qu'il y a du partage." Kilomètre: "Michaël D'Almeida, notre finisseur" "Mickaël, c'est notre finisseur dans l'épreuve de vitesse par équipes. Il a fait de très bons résultats cette année en Coupe du monde, notamment à Cali et à Manchester. Sur les épreuves individuelles, il a été moyen cette saison parce qu'il n'avait pas sa condition physique optimale, un peu en retrait. Mais il s'est amélioré petit à petit, avec un bon quart de finale en vitesse à Manchester, où il est battu par Chris Hoy. C'est en tout cas un élément important de notre équipe de vitesse. Il y a deux ans, lors des Mondiaux, il participe aux qualifications de la vitesse par équipes, mais il ne fait pas la finale, donc il n'est pas champion du monde. C'est une des particularités de notre sport." Keirin: "Le retour de Mickaël Bourgain peut motiver les autres" "Il revient dans l'équipe cette année parce qu'il n'a pas participé aux Mondiaux la saison dernière en étant blessé à la clavicule. Dans ses performances chronométriques et ses résultats cette saison, il a été très brillant. Il est engagé sur le keirin, mais aussi sur la vitesse individuelle. C'est bien qu'il soit de nouveau présent dans le groupe France. Cela montre que rien n'est jamais acquis et ça crée une compétition saine et une émulation au sein de l'équipe. Mickaël est revenu à un excellent niveau. Son expérience et son retour peut motiver les autres membres de l'équipe." Alors, coach, combien de médailles ? "L'objectif, c'est de reconquérir le titre en vitesse par équipes et de le conserver en vitesse individuelle. Et si on peut placer un autre coureur sur le podium, c'est parfait. Sur le keirin, François Pervis et Mickaël Bourgain ont de l'expérience, mais c'est une discipline assez aléatoire. Sur le kilomètre, on a eu deux médailles l'an dernier (l'argent pour D'Almeida et le bronze pour Pervis, ndlr), l'objectif est d'en faire autant cette année. Chez les filles, on mise tout sur le keirin avec Clara Sanchez, qui sera aussi sur la vitesse par équipes. Sandie Clair sur 500 mètres va essayer de remonter sur le podium."