Rousseau: "beaucoup de concurrence"

  • A
  • A
Rousseau: "beaucoup de concurrence"
@ Maxppp
Partagez sur :

CYCLISME SUR PISTE - L'entraîneur national est ambitieux avant les Mondiaux.

CYCLISME SUR PISTE - L'entraîneur national est ambitieux avant les Mondiaux. Comment s'est déroulée la préparation pour le rendez-vous au Danemark ? Cela s'est plutôt bien passé. Un bon stage de dix jours à Doha avant ces Mondiaux. Sur le plan chronométrique, on réalise de bons temps, équivalents à ceux de l'an passé. Maintenant, on sait aussi qu'il y a beaucoup de concurrence au niveau international. Avec quelles ambitions abordez-vous ces Mondiaux ? Y-a-t-il un objectif de médailles ? Oui, l'objectif est clair. Ramener au moins trois médailles en sprint et conserver le titre en vitesse par équipe. Justement, sur cette discipline, vous êtes quadruple tenants du titre. Ressentez-vous une pression particulière ? Oui, un peu. Cette épreuve a toujours lieu le premier jour. Il est donc toujours important de bien débuter. Et habituellement, la vitesse par équipe nous met sur de bons rails pour le reste des Championnats. Cette équipe ne sera pas la même que l'an passé. Pouvez-vous nous la présenter ? Il y aura Michael D'Almeida qui a remporté deux étapes de Coupe du monde cette année. Grégory Baugé, notre démarreur, champion du monde en individuel en 2009, qui a été perturbé pendant un mois et demi dans sa préparation. Il s'est blessé à l'épaule après une chute sur l'étape de Pékin, sa seule sortie en Coupe du monde. Enfin, Kévin Sireau, qui est cette année numéro un mondial en vitesse. Le remplaçant, François Pervis, a pris une troisième place lors d'une étape de Coupe du monde cette année. Mais sauf blessure, il ne fera que les épreuves individuelles. Cette équipe de France, n'est-elle pas une dream team ? Ce sont tous des coureurs talentueux en individuel. Donc forcément quand on les associe, ça va vite. Toute l'année ils sont adversaires parce que c'est un sport individuel. Mais ils se sentent aussi coéquipiers. A l'entraînement, on essaye de leur inculquer notre passé de la piste avec ce culture du titre. "Viser le titre avec D'Almeida" De plus, Mickaël Bourgain, membre de l'équipe en 2009, a dû déclarer forfait pour le Danemark... Oui, Mickaël a fait une mauvaise chute qui l'a privé des épreuves de Coupe du monde cette année. Maintenant il semble aussi s'orienter vers les disciplines d'endurance. Ces Mondiaux, ce sont aussi une bonne occasion de faire mieux qu'en 2009 sur l'épreuve du kilomètre. Les Mondiaux de 2009 sur cette discipline ont été une déception avec aucune médaille remportée. Cette année, l'objectif sera d'en mettre un sur le podium et de viser le titre avec Michael D'Almeida. Et concernant les filles, que peut espérer la délégation française ? A titre personnel, je ne m'occupe que de Viginie Cueff qui a été finaliste sur l'épreuve de vitesse en 2009. Avec elle mais aussi avec Clara Sanchez et Sandie Clair qui se sont montrées à leur avantage cette saison, on peut réaliser de belles choses.