Roussarie au grand jour

  • A
  • A
Roussarie au grand jour
Partagez sur :

Travaillant dans l'ombre pendant deux ans au sein de l'académie de Leicester, Luix Roussarie s'apprête à célébrer sa première titularisation avec Biarritz lors de la 2e journée de H Cup. Le demi de mêlée de 20 ans sera aligné contre les Saracens, samedi à Aguiléra, pour pallier l'indisponibilité de Dimitri Yachvilli. Conscient du poids de ses nouvelles responsabilités, il ne jure que par la victoire de son équipe.

Travaillant dans l'ombre pendant deux ans au sein de l'académie de Leicester, Luix Roussarie s'apprête à célébrer sa première titularisation avec Biarritz lors de la 2e journée de H Cup. Le demi de mêlée de 20 ans sera aligné contre les Saracens, samedi à Aguiléra, pour pallier l'indisponibilité de Dimitri Yachvilli. Conscient du poids de ses nouvelles responsabilités, il ne jure que par la victoire de son équipe. Propulsé titulaire en Coupe d'Europe à 20 ans. Luix Roussarie ne va pas débuter en toute discrétion sous ses nouvelles couleurs. Le jeune demi de mêlée du Biarritz Olympique a été intégré au XV de départ du club basque pour la réception des Saracens, samedi, lors de la 2e journée de H Cup. Aligné au côté de l'Argentin Marcelo Bosch, il profite de l'absence de Dimitri Yachivilli. Contraint de rester à l'infirmerie à cause d'une lésion musculaire à la cuisse, l'international français de 31 ans est connu pour être une pièce maîtresse des Rouge et Blanc. D'ailleurs Roussarie ne cache pas l'estime qu'il porte pour son aîné, considérant qu'il représente "ce qui se fait de mieux aujourd'hui en France", dans des propos rapportés sur le site officiel du BO. "J'ai une chance à saisir donc je vais faire du mieux possible", a-t-il confié en se projetant sur le défi que représentent les Saracens, sous-entendant que sa plongée imminente dans le grand bain européen peut être à double tranchant. Conscient que sa prestation sera décryptée, le natif de Peyrehorade aspire à soutenir la comparaison avec le titulaire habituel au poste pour que le résultat de son équipe n'en pâtisse pas. "Il faut gagner quel que soit le demi de mêlée. Peu importe la manière, l'important est de gagner ce match pour continuer à pouvoir espérer se qualifier", a-t-il poursuivi pour montrer qu'il ne compte pas se désengager de ses nouvelles responsabilités. "Il faut gagner quel que soit le demi de mêlée" Le contexte sportif dans lequel se trouve le Biarritz Olympique n'est pas de nature à faciliter ses premiers pas en tant que titulaire. Le quintuple champion de France est lanterne rouge du Top 14 et ne s'est pas rassuré lors de son entrée en lice dans la compétition européenne, cédant sur la pelouse des Ospreys (28-21). A l'heure d'honorer ses débuts contre les Saracens, le jeune joueur formé à Peyrehorade porte un regard méfiant sur une équipe qui fait figure de poids lourd de la poule 5. "Ils sont champions d'Angleterre en titre et deuxièmes du championnat anglais", a-t-il résumé. Ses débuts en H Cup contre un club anglais ont valeur de symbole pour celui qui a appris au contact des joueurs de la Premiership. Intégré à la prestigieuse académie de Leicester pendant deux ans, Roussarie n'a pourtant jamais endossé le costume de titulaire dans un match à fort enjeu. Il ne va plus devoir attendre bien longtemps avant de franchir le pas dans le Parc des sports d'Aguiléra. En dépit de son inexpérience en H Cup, le jeune demi de mêlée du BO a une belle carte à jouer devant son public. En tentant de mettre à profit sa connaissance du jeu anglais, il pourrait réussir à se faire remarquer et permettre à son club de signer une première victoire de marque cette saison. Et la première toujours attendue à domicile...