Rougerie: "On se doit de réagir"

  • A
  • A
Rougerie: "On se doit de réagir"
@ Reuters
Partagez sur :

COUPE D'EUROPE - Clermont se déplace au Leinster, pour les quarts de finale.

COUPE D'EUROPE - Clermont se déplace au Leinster, pour les quarts de finale. Aurélien, la défaite face au Stade Français est-elle digérée ? Oui, on a repris l'entraînement, on a regardé un peu les fautes qu'on a commise dans ce match, et puis voilà, on est reparti sur une semaine, qui va être assez courte et assez intense eu niveau des réglages, de l'entraînement. Et puis, on va aller faire le meilleur voyage possible au Leinster. Cette défaite est-elle handicapante dans la course à la qualification directe pour les demi-finales ? Elle est un handicap pour tout. Même si on n'avait pas gagner, un bon match nous aurait rassuré pour la suite ses évènements, et là ce n'est pas tout à fait le cas donc il va falloir être un groupe orgueilleux, avec un peu de fierté pour rebondir. "Le Leinster est en pleine bourre !" Quel a été le discours de Vern Cotter à la fin de la rencontre ? Ça, ça reste notre sauce interne, je ne vais tout vous dire là-dessus. Juste, qu'il fallait nous remobiliser pour la Coupe d'Europe. Est-ce une aide, malgré la défaite, d'avoir joué au Stade de France ? Je ne sais pas. C'est toujours plaisant de jouer dans des grands stades, surtout quand ils sont pleins. Mais, je crois qu'on a commencé à prendre l'habitude, d'être parmi les équipes qui jouent dans les grands stades. Ça nous fait une expérience de plus, mais je ne pense pas que ça soit déterminant. Les difficultés dans le jeu au pied entrevues face à Paris vont–elles être arrangées par le retour de Brock James ? Je ne sais pas, c'est une bonne question. J'espère qu'il sera disponible. On essaiera aussi de moins jouer au pied, de garder un peu plus le ballon. On a vu que cette équipe du Leinster était très offensive au niveau des contre-attaques, avec beaucoup d'internationaux, beaucoup d'individualités comme O'Driscoll (blessé durant le Tournoi, le capitaine du Leinster est annoncé très incertain, ndlr), D'Arcy et j'en passe. Il faudra être vigilant. Votre avis sur leur performance et leur victoire au Munster (16-15), vendredi ? Ils sont en pleine bourre, en pleine confiance. Ça va être très difficile car nous on a pas pris beaucoup de confiance et ça va être difficile de manoeuvrer chez eux. Vous sentez-vous capable de retrouver le niveau de jeu aperçu face à Leicester en phase de poules ? J'aimerais bien, j'ai envie de dire oui, après je n'en sais rien. Il faudra attendre le match pour répondre à cette question. "Malgré tout de simples petits soldats..." Vous, le capitaine, et les internationaux vainqueur de l'Irlande pendant les 6 Nations comme Domingo ou Parra auront un rôle déterminant à jouer ? Le même. On reste malgré tout de simples petits soldats. Je suis un peu leader même si je me plais à dire que les quinze joueurs sur le terrain se doivent d'être des leaders. Il faut prendre le jeu à notre compte, essayer de bouger, d'être mobile le plus possible, pour perturber cette défense. Y a-t-il un avantage psychologique dans la victoire du XV de France face à l'Irlande, durant le Tournoi des VI Nations ? Non, je ne crois pas. Il y a un avantage psychologique sur le fait du Leinster, qui va gagner au Munster la semaine d'avant, et l'ASM Clermont-Auvergne, qui va perdre au Stade Français. Je crois qu'il ne faut pas se voiler la face, ils sont quand même favoris et ça sera difficile pour nous d'aller réaliser l'exploit. Trois mille spectateurs vont vous suivre à Dublin, ça peut-être un atout ? Je crois qu'on se doit de réagir par rapport à ça aussi. On a la chance d'avoir des supporters qui sont fidèles, et qui se déplacent et nous suivent pour nous supporter. Pour respecter ces gens-là, il faut remettre l'équipe dans le droit chemin.