Rouen prend l'accent marseillais

  • A
  • A
Rouen prend l'accent marseillais
Partagez sur :

A défaut de participer aux championnats de France en petit bassin d'Angers (du 2 au 4 décembre), les pensionnaires du Cercle des nageurs de Marseille seront présents samedi et dimanche à Rouen pour la grande fête du sprint. Manqueront à l'appel Laure Manaudou et Frédérick Bousquet, installés aux Etats-Unis, et William Meynard, le médaillé de bronze mondial du 100m, opéré la semaine dernière.

A défaut de participer aux championnats de France en petit bassin d'Angers (du 2 au 4 décembre), les pensionnaires du Cercle des nageurs de Marseille seront présents samedi et dimanche à Rouen pour la grande fête du sprint. Manqueront à l'appel Laure Manaudou et Frédérick Bousquet, installés aux Etats-Unis, et William Meynard, le médaillé de bronze mondial du 100m, opéré la semaine dernière. A chacun sa route d'ici les championnats de France de Dunkerque, qui délivreront du 18 au 25 mars 2012 les précieux sésames pour les Jeux olympiques de Londres. Il n'y a aucune obligation, pas même de participer aux championnats de France en petit bassin à Angers (du 2 au 4 décembre) ni au rendez-vous européen de Szczecin en Pologne (du 8 au 11 décembre). Résultat, il faut avoir un oeil aux quatre coins du monde pour suivre le "collectif mondial", titre donné à l'équipe de France de natation présente l'été dernier à Shanghai, pour des Mondiaux encore qualifiés d'exceptionnel par la Fédération française de natation. Après avoir fait leur rentrée à l'occasion du meeting de Gênes début novembre, les nageurs de Marseille feront escale ce week-end à Rouen pour la 11e édition de l'Arena Sprint, un show de jeux d'ombre et de lumière dont Fabien Gilot est le parrain. L'occasion de suivre la montée en puissance de ce dernier, mais aussi de Camille Lacourt, Florent Manaudou ou encore Grégory Mallet, qui ont fait leur rentrée début novembre à Gênes. Pas Laure Manaudou et Frédérick Bousquet, installés aux Etats-Unis (ils ont fait leur rentrée à Minneapolis, avec plus de réussite pour Bousquet que pour sa compagne), ni William Meynard, le médaillé de bronze mondial du 100m, opéré la semaine dernière et contraint de faire l'impasse. Et si Hugues Duboscq fera le déplacement en voisin, les Niçois Yannick Agnel et Camille Muffat - qui se sont également frottés aux Américains à Minneapolis le week-end dernier - manqueront eux aussi à l'appel. A l'instar d'Alain Bernard, tout juste revenu de Tokyo (où il a fait sa rentrée chronométrique à l'occasion de cette étape de la Coupe du monde en petit bassin) après une semaine de stage en Australie (du 17 octobre au 5 novembre).