Roudet: "Se méfier de Caen"

  • A
  • A
Roudet: "Se méfier de Caen"
Partagez sur :

Cette saison 2011-2012 est attendue par beaucoup comme celle de la confirmation pour le FC Sochaux Montbéliard. Les Doubistes l'ont d'ailleurs bien débuté samedi dernier en ramenant le point du match nul du Vélodrome 2-2. Un résultat qui peut laisser des espoirs à Sébastien Roudet et ses coéquipiers de bien figurer de nouveau dans ce championnat, à l'heure de recevoir le Stade Malherbe de Caen dans un Stade Bonal presque imprenable l'an passé.

Cette saison 2011-2012 est attendue par beaucoup comme celle de la confirmation pour le FC Sochaux Montbéliard. Les Doubistes l'ont d'ailleurs bien débuté samedi dernier en ramenant le point du match nul du Vélodrome 2-2. Un résultat qui peut laisser des espoirs à Sébastien Roudet et ses coéquipiers de bien figurer de nouveau dans ce championnat, à l'heure de recevoir le Stade Malherbe de Caen dans un Stade Bonal presque imprenable l'an passé. Tout d'abord, comment se passe votre vie à Sochaux, votre intégration au sein du club, depuis votre arrivée ? Plutôt bien. J'ai été très bien accueilli par mes nouveaux coéquipiers, qui m'ont tout de suite mis dans le bain. Donc pour l'intégration, c'est important. En plus, j'ai déjà emménagé depuis une semaine. Donc maintenant je peux me consacrer pleinement au terrain. Vous arrivez dans une équipe jeune, avec une moyenne d'âge de 24 ans. Est-ce que ça ne va pas vous obliger à avoir plus de responsabilités tout de suite ? Si, forcément un petit peu plus. Quand on a la trentaine dans un groupe assez jeune, il faut bien sûr les aiguiller. Ça fait partie de notre job, avec quelques autres anciens. Après je me considère plus comme un leader sur le terrain qu'en dehors. Mais si certains jeunes ont des questions, il y a aucun soucis de ce côté-là. Comment avez-vous analysez cette première journée face à l'Olympique de Marseille ? Je me dis que prendre un point face à Marseille, au Vélodrome, c'est très important et excellent pour la confiance. On a montré deux visages, avec une première mi-temps où on a beaucoup subi. Et à la pause, le coach nous a demandé de nous lâcher et de ne pas finir cette rencontre avec des regrets. Chose qu'on a fait de belle manière en seconde période. C'est aussi très important pour l'attaque de marquer deux fois, dès la première journée, et en plus au Vélodrome, donc on est reparti avec un bon point de Marseille. "Beaucoup plus attendus" Donc pas plus de regrets que ça malgré le fait d'avoir mené ? Si, forcément un peu de regrets au vu du scénario de la deuxième mi-temps. Maintenant le nul reste assez logique. À domicile, Marseille a un peu plus poussé mais on avait quand même fait le plus dur en revenant puis en reprenant l'avantage. On s'est aussi rendu compte que la moindre erreur pouvaient être payées cash face à ce type de grosse écurie. Ça reste un très bon point pour débuter. De quoi aborder le match de Caen avec plus de confiance. Concernant ce match justement, comment situez-vous cette équipe caennaise, qui a globalement peu changé cet été ? C'est vrai, c'est une équipe qui se connait à peu près par coeur, à part peut-être Pierre-Alain Frau. Et encore, au vu des matches amicaux, on voit qu'il s'est déjà adapté au jeu caennais. C'est une équipe joueuse, portée vers l'avant et qui joue bien au ballon, donc je ne suis pas du tout étonné de leur victoire face à Valenciennes. Ils ont des joueurs intéressants tels que Pierre-Alain Frau, Benjamin Nivet ou encore Romain Hamouma sur le côté donc ce sont des joueurs dangereux qui savent jouer au football. Après, c'est dur de se faire un avis définitif car en début de saison, les équipes ne sont pas toutes au point, mais il faudra se méfier de cette équipe. On sait que la saison dernière, Sochaux a été quasi-irrésistible à Bonal, avec 40 points sur 58. Est-ce déjà un objectif annoncé de faire aussi bien voire mieux que l'année passée ? À vrai dire, on n'en a pas trop parlé entre nous, mais c'est vrai que le club reste sur une belle performance à domicile. Au delà de ça, ce qu'on veut, c'est poursuivre la dynamique de résultats que le club a entamé en deuxième partie de saison dernière. On aimerait continuer sur cette lignée positive, histoire d'engranger un maximum de confiance et d'aborder au mieux les prochaines rencontres, au lieu de se mettre une pression supplémentaire parce qu'on a pris 40 points à domicile en 2010-2011. Mecha Bazdarevic nous annonçait en début de saison voir le club naviguer entre la 5e et la 10e place. C'est aussi votre avis ? Ah ça, j'aimerai bien. Je signerai tout de suite. Maintenant il ne faut pas oublier que la saison dernière a été exceptionnelle pour Sochaux et qu'il faut avant tout tourner la page malgré cette belle performance. Cette saison sera différente de celle de l'année dernière, ne serait-ce que parce que Sochaux sera beaucoup plus attendu, avec la qualité des joueurs qui composent son effectif. Donc je pense qu'on a le potentiel et j'espère qu'on pourra le faire, mais n'oublions pas qu'on aura beaucoup de compétitions à gérer cette saison, entre le championnat, les coupes nationales et la Ligue Europa. Il faudra que le groupe tourne à plein régime et qu'il gère les matches de la meilleure des façons. D'ici la prochaine trêve internationale, vous allez recevoir Caen et Saint-Etienne et vous déplacer à Nancy. Vous pensez qu'il est possible de prendre entre 7 et 9 points, histoire d'être bien placé d'ici Septembre ? 7 à 9 points, ce serait vraiment l'idéal. Après, au-delà du pronostic comptable, on doit d'abord confirmer la deuxième mi-temps de Marseille et bonifier son résultat. En ce début de championnat, on doit essayer d'engranger un maximum de points le plus rapidement possible, pour pouvoir travailler le plus sereinement possible. Après, si on peut prendre 7 ou 9 points, on ne va pas se gêner !