Rothen : Roger et moi

  • A
  • A
Rothen : Roger et moi
@ Maxppp
Partagez sur :

FOOTBALL - L'ancien Parisien évolue sous les ordres de Roger Lemerre, en Turquie.

FOOTBALL - L'ancien Parisien évolue sous les ordres de Roger Lemerre, en Turquie. Mais que devient Jérôme Rothen ? Après un peu plus de trois mois très difficiles chez les Rangers, l'ancien Monégasque, qui appartient toujours au PSG, a atterri au dernier mercato hivernal à Anakaragücü, modeste club du championnat turc. "Ça se passe très bien. Je suis agréablement surpris par tout ce qui m'arrive, autant du point de vue sportif que point de vue humain, je reprends goût à jouer au football, a expliqué Rothen dans Europe 1 Foot, lundi. C'est un football total, il faut se donner à 100% pendant 90 minutes. Il y a un gros rythme. Par rapport au championnat écossais, il y a davantage de bons techniciens, même dans les clubs les moins bien classés." Dans la capitale turque, l'international français (13 sélections) a retrouvé l'ancien sélectionneur des Bleus, Roger Lemerre (1998-2002). "Roger va bien, la langue nous rassemble plus facilement, on discute pas mal, concède celui qui a commencé sa carrière à Caen. Il a eu une opportunité ici, et il donne tout pour remonter le club." Ankaragücü, que Lemerre a pris en bas de classement, est remonté à la 13e place du Championnat mais compte moitié moins de points que le leader, Bursaspor (29 contre 58). Rothen, bringuebalé d'un club à un autre lors des douze derniers mois, apprécie de pouvoir compter sur un technicien qui lui fait confiance. "Il me fait le plus grand bien, explique le gaucher, qui a avoué s'être dispersé l'an passé. C'est quelqu'un qui, malgré son âge (68 ans), reste très ambitieux. Il m'a redonné un coup de booster. Ça faisait deux mois que je ne jouais plus à Glasgow. Physiquement, je me suis refait une belle santé, et les matches, je les enchaîne. Depuis un bon mois, je me sens très bien." Lemerre a même testé sa recrue dans un rôle de milieu gauche plus défensif, un rôle qui pourrait convenir à Rothen, qui ne parvient plus forcément à déborder comme il le faisait du temps de sa splendeur, à Monaco. "Il m'a déjà fait évoluer comme ça, à Ankara. Le fait d'être un peu plus axial, tu peux être à l'origine de pas mal d'actions offensives et tu peux te projeter vers l'avant, explique-t-il. Aujourd'hui, jouer sur le côté, c'est toujours jouable, mais il faut avoir beaucoup d'explosivité, ce qui n'est pas mon point fort." Rothen: le coup de booster de Lemerre À Ankara, Rothen côtoie essentiellement l'ancien Lillois Robert Vittek ou l'ex-Madrilène Geremi. "Vu la différence de culture, il y a un temps d'adaptation à avoir. Je reste beaucoup à l'hôtel. Quand le match arrive, c'est vrai que le temps passe plus facilement." Et ce temps, il risque de ramener Rothen vers une autre capitale, au mois de juin. "C'est parti pour que je revienne à Paris. J'ai un prêt de six mois sans option d'achat ici. Après, il va falloir faire le point avec les dirigeants parisiens. Je pense qu'ils ne sont pas pour un retour de ma part, mais il va falloir faire un choix. Il me reste un an de contrat, je ne suis pas un mercenaire, je ne vais pas venir prendre mon salaire comme ça et ne pas jouer." Âgé de 31 ans, Rothen, qui précise que la situation du PSG lui "fait mal au coeur", explique, plein de bonne volonté, qu'il a "encore envie de rendre service". Il sera peut-être entendu, que ce soit sur les bords du Bosphore ou les rives de la Seine.