Rothen mis à pied

  • A
  • A
Rothen mis à pied
Partagez sur :

Coupable d'avoir vertement critiqué ses dirigeants dans la presse le mois dernier, Jérôme Rothen a été mis à pied "à titre conservatoire", vendredi, "dans l'attente de la sanction qui lui sera notifiée en début de semaine prochaine", selon un communiqué officiel du PSG. Une sentence annoncée qui pourrait précipiter la rupture entre le club parisien et le milieu gaucher.

Coupable d'avoir vertement critiqué ses dirigeants dans la presse le mois dernier, Jérôme Rothen a été mis à pied "à titre conservatoire", vendredi, "dans l'attente de la sanction qui lui sera notifiée en début de semaine prochaine", selon un communiqué officiel du PSG. Une sentence annoncée qui pourrait précipiter la rupture entre le club parisien et le milieu gaucher. "Casse-toi", "dégage", tels ont été les mots d'accueil prononcés par une centaine de supporters à l'encontre de Jérôme Rothen, ce vendredi matin au Camp des Loges, lors de la rentrée des joueurs du PSG. Un traitement de faveur qui a contraint Antoine Kombouaré, le successeur de Paul le Guen sur le banc parisien, à appeler l'assistance au calme et au respect, histoire de ménager un joueur qui, de toute façon, était promis à une rude journée. En ce jour de reprise en effet, Jérôme Rothen avait rendez-vous avec sa direction dans le cadre d'une convocation aux allures de conseil de discipline pour répondre de ses paroles. Un discours aussi franc que maladroit que l'intéressé avait tenu dans les colonnes du quotidien sportif L'Equipe daté du 1er juin et dans lequel le milieu de terrain égratignait ses dirigeants, de Sébastien Bazin à Philippe Boindrieux en passant par Alain Roche. A l'époque déjà, et alors que la saison 2008-2009 avait à peine touché à sa fin, Jérôme Rothen s'était déclaré en partance: "Mon départ est inéluctable. On m'oblige à partir. J'aime ce club, je l'ai dans la peau. Mais avec de tels dirigeants, je ne peux pas rester." Une position tranchée qui en l'espace d'un mois n'a pas évolué et a donc poussé les responsables du PSG à durcir le ton.Et maintenant ?Vendredi, c'est l'ensemble du club qui a joint l'acte à l'intention: "Jérôme Rothen a été mis à pied à titre conservatoire à compter de ce jour, dans l'attente de la sanction qui lui sera notifiée en début de semaine prochaine."A l'origine de cette sentence relayée dans un communiqué officiel, la volonté de la part des dirigeants parisiens d'affirmer leur autorité, et de veiller à ce que leurs éléments ne nuisent plus médiatiquement à l'image du club: "L'objectif était de rappeler à Jérôme Rothen que chaque joueur a des droits et des devoirs et de l'entendre sur les faits qui lui sont reprochés. Il se doit de respecter l'institution que représente le Paris Saint-Germain. A défaut, il s'expose à des sanctions."Après cet épisode, difficile en effet d'imaginer Jérôme Rothen rester sur la capitale, même si les prétentions parisiennes pour le joueur, chiffrées à 3 millions d'euros, limitent pour l'heure ses alternatives. A ce jour, seul Blackburn aurait réellement pris position sur le dossier...