Rossi proche du but

  • A
  • A
Rossi proche du but
Partagez sur :

MOTO - Valentino Rossi peut remporter son neuvième titre de champion du monde lors de l'avant-dernier GP de la saison en Malaisie.

Avec 38 points d'avance sur Jorge Lorenzo au classement des pilotes, Valentino Rossi pourrait bien décrocher une nouvelle couronne mondiale, la neuvième de sa carrière, à l'occasion de l'avant-dernier Grand Prix de la saison sur le circuit de Sepang en Malaisie.Avec 38 points de marge sur Jorge Lorenzo, son dauphin au classement du championnat du monde et coéquipier chez Fiat-Yamaha, Valentino Rossi se trouve tout près d'un nouveau sacre mondial. Et pour décrocher son neuvième titre toutes catégories confondues, le sixième en MotoGP (*), l'Italien peut se contenter d'une quatrième place, quel que soit le résultat de Lorenzo dimanche à Sepang. L'Espagnol ne possède effectivement plus grand espoir de coiffer Il Dottore sur le fil, plombé par sa chute la semaine dernière dès le premier tour du GP d'Australie."En terme de points, Phillip Island a été comme un bonus en or pour nous. Maintenant, nous allons en Malaisie, une autre de mes courses préférées, pour une première balle de match." Rossi a parfaitement planté le décor de cette avant-dernière manche du championnat, sur un circuit où il a déjà triomphé à cinq reprises et pas plus tard que l'année dernière.Lorenzo, adversaire redoutable à Sepang Quatrième vendredi de la première séance d'essais libres, à un peu moins de sept dixièmes de Lorenzo, Valentino Rossi sait par ailleurs que la concurrence ne lui fera pas de cadeau à l'image d'une saison 2009 terriblement disputée. Jorge Lorenzo ne lui laissera évidemment pas de répit même s'il jouait les modestes en conférence de presse: "Je ne pense pas au titre mais à assurer d'abord ma deuxième place au championnat, c'est seulement ma deuxième saison en MotoGP"Le circuit malais rappelle en tout cas des souvenirs très forts à Jorge Lorenzo qui avait obtenu son titre 250 il y a deux ans à Sepang. Si les circonstances penchent cette année en faveur de son coéquipier italien, l'Espagnol a trop de caractère pour céder aussi facilement.*: En 2001, l'Italien est devenu champion du monde en 500cc avant que la catégorie reine prenne le nom de MotoGP.