Rossi à la mode espagnole

  • A
  • A
Rossi à la mode espagnole
Partagez sur :

Valentino Rossi a passé la ligne d'arrivée du Grand Prix d'Espagne en vainqueur, dimanche à Jerez, lors de la troisième manche de la saison MotoGP 2009. L'Italien obtient là son premier succès de l'année en devançant Dani Pedrosa et Casey Stoner.

Valentino Rossi a passé la ligne d'arrivée du Grand Prix d'Espagne en vainqueur, dimanche à Jerez, lors de la troisième manche de la saison MotoGP 2009. L'Italien obtient là son premier succès de l'année en devançant Dani Pedrosa et Casey Stoner.Pour peu que le Grand Prix de France lui soit favorable dans quinze jours, Valentino Rossi pourrait briguer la 100e victoire de sa carrière chez lui, sur le Mugello le 31 mai prochain. Ce dimanche à Jerez, le Docteur s'est octroyé son premier succès de la saison, après deux places de dauphin conquises au Qatar et au Japon. Une constance au sommet qui vaut au champion du monde sortant d'occuper la tête du classement général après seulement trois courses. Son jeune coéquipier, Jorge Lorenzo, avait pourtant toutes les cartes en main pour triompher devant un public acquis à sa cause. Fraîchement sacré sur le Motegi, le Majorquin s'était assuré la pole position à l'issue d'une séance de qualifications rondement menée. Seulement le double champion du monde de la catégorie 250cc ne s'est jamais véritablement remis de son départ en demi-teinte. De bon augure pour Randy de Puniet Passé d'entrée par la Honda de Dani Pedrosa et la Ducati de Casey Stoner, le pilote Fiat-Yamaha a dû ensuite se résoudre à s'incliner devant son aîné Valentino Rossi, pour finalement chuter à quatre tours de l'arrivée, alors qu'il se battait avec Stoner pour accrocher le podium. Un tiercé gagnant que complètent au final Pedrosa et l'Australien champion du monde 2007. Le premier, malgré une longue échappée en solitaire et une grosse seconde d'avance à mi-Grand Prix, ayant à son tour subi la loi du spécialiste des lieux, huit fois vainqueur à Jerez depuis 1997, à dix boucles de verdict.Une hiérarchie sans surprise, donc - notamment au vu des états de service de Casey Stoner sur le Grand Prix d'Espagne, le pilote Ducati ayant décroché à cette occasion son tout premier podium à Jerez - qui met d'autant mieux en exergue la performance de Randy de Puniet, premier pilote issu d'un team privé sous le drapeau à damiers. Cinquième sur la grille de départ, le seul Frenchy du plateau MotoGP a notamment profité des chutes d'Andrea Dovizioso et de Jorge Lorenzo pour classer sa Honda LCR au quatrième rang. Une position qu'il n'avait plus atteinte depuis le Grand Prix de Malaisie en 2007 et une jolie promesse à deux semaines de l'escale hexagonale...