Rose trop fort pour les Spurs !

  • A
  • A
Rose trop fort pour les Spurs !
Partagez sur :

Performance de choix pour le meneur des Bulls. Fort d'un très réussi 18 sur 28 aux tirs, Derrick Rose a en effet passé 42 points aux Spurs, le meneur all-star améliorant ainsi son record en carrière et Chicago confirmant son statut de nouveau cador avec un succès maîtrisé 109-99 sur le leader texan. Dans l'autre match de la nuit, Dallas est allé s'imposer à Phoenix.

Performance de choix pour le meneur des Bulls. Fort d'un très réussi 18 sur 28 aux tirs, Derrick Rose a en effet passé 42 points aux Spurs, le meneur all-star améliorant ainsi son record en carrière et Chicago confirmant son statut de nouveau cador avec un succès maîtrisé 109-99 sur le leader texan. Dans l'autre match de la nuit, Dallas est allé s'imposer à Phoenix. Le match de la nuit Vivement la semaine prochaine ! Il sera alors grand temps de voir les Bulls au complet sur la durée. Après plus de deux mois d'absence en raison d'une blessure au pouce, Joakim Noah devrait en effet faire son retour ce mardi, à l'issue de la pause de quelques jours liés au All-Star Game. L'intérieur français et Carlos Boozer se sont certes déjà brièvement croisés, mais avant la longue indisponibilité de l'ancien Gator, Chicago avait déjà dû faire sans sa recrue phare de l'été, Boozer ayant démarré sa carrière dans l'Illinois par un séjour de plus d'un mois à l'infirmerie. En dépit de ses absences, la franchise de l'Illinois n'en a pas moins acquis un nouveau statut cette saison. Et Derrick Rose, son meneur vedette, une nouvelle dimension. En atteste ce dernier succès décroché face aux Spurs. Sans même évoquer ces deux ulcères à l'estomac qui lui ont récemment été diagnostiqués, Rose méritait bien les «MVP ! MVP ! » lancés par le public de l'United Center. Car si les Bulls ont conforté leur place sur le podium de la Conférence Est en se payant le leader de la Ligue, ils le doivent bien à Derrick Rose. Non seulement pour ses 42 points à 18 sur 28 aux tirs synonymes de nouveau record en carrière, mais également pour quelques paniers cruciaux lorsque les Texans se voulaient menaçants, la star de Chicago inscrivant notamment 13 points dans la dernière période.. "Ce qui est le plus impressionnant avec lui, c'est qu'il semble se nourrir de la pression. Il aime porter son équipe et faire la différence quand ça devient tendu." pouvait ainsi bien reconnaître Greg Popovich à l'issue de la rencontre. Les vedettes texanes n'avaient pourtant pas démérité à l'image d'un Tony Parker qui a longtemps tenu la comparaison avec Derrick Rose grâce à ses 26 points à 11 sur 21 aux tirs avant de céder dans la dernière ligne droite. Mais si les Spurs ont également pu compter sur un Manu Ginobili à 16 points ou un Tim Duncan à 14 points-9 rebonds, Derrick Rose n'a pas non plus été seul à briller côté Bulls. Le meneur all-star le reconnaissait d'ailleurs sans peine. "La réussite a été au rendez-vous pour moi ce soir, mais c'est grâce à la confiance qui habite l'équipe aujourd'hui, a expliqué le héros de la soirée, on a de plus en plus confiance en nous car on sait qu'on peut battre les meilleures formations de la Ligue. Il faut juste jouer en équipe." En attendant le retour de Noah, Luol Deng et Carlos Boozer n'ont ainsi pas été en reste avec 19 et 15 points. Les Français de la nuit Soirée décidément difficile pour Tony Parker. Le meneur français a pourtant été à son aise avec ses 26 points à 11 sur 21 aux tirs, 4 passes, 1 rebond, 2 interceptions et 1 contre. Mais, en plus du récital de son vis-à-vis, Derrick Rose lui passant donc 42 points, en plus de lé défaite consommée par ses Spurs à Chicago, TP en a également été quitte pour une blessure au genou. Plus de peur que de mal pour l'ancien Parisien a priori car s'il a terminé la rencontre, sur le banc, avec une poche de glace sur son genou, Parker se montrait en revanche bien plus rassurant par la suite. Dans l'autre match de la nuit, pas moins de trois Français étaient concernés puisque les Mavs du tandem Rodrigue Beaubois-Ian Mahinmi se déplaçaient chez les Suns de Mickael Pietrus. Et ce sont les Texans qui ont eu le dernier mot, Dallas s'imposant 106-112 en Arizona pour conforter sa deuxième place à l'Ouest. Et si Ian Mahinmi en a été quitte pour un match suivi du banc, l'ancien Palois n'ayant pas eu voix au chapitre, son coéquipier Rodrigue Beaubois a eu l'honneur du cinq majeur pour son deuxième match de la saison. JJ Barea sur le flanc, l'ancien Choletais a ainsi disputé 19 minutes pour 9 points à 4 sur 10 aux tirs, 2 passes et 1 rebond. Chez les Suns, Mickael Pietrus a certes dû se contenter de son rôle de remplaçant, mais il eu droit à 26 minutes de jeu pour 11 points à 4 sur 9 aux tirs et 2 rebonds. Le chiffre de la nuit 35. Souvent discret lors de ses dernières sorties, Dirk Nowitzki a frappé un grand coup à l'occasion du dernier match avant le All-Star break. En visite chez les Suns, les Mavs ont en effet pu compter sur les 35 points de leur vedette allemande, Nowitzki signant un 13 sur 18 aux tirs dont un parfait 3 sur 3 derrière l'arc. De quoi permettre à Dallas de l'emporter 106-112 en Arizona avec également 12 points-12 rebonds de Tyson Chandler et 16 points-7 passes de Jason Terry.