Rose conquiert l'Amérique

  • A
  • A
Rose conquiert l'Amérique
@ Reuters
Partagez sur :

GOLF - Justin Rose a remporté le Memorial Tournament, son premier titre sur le sol américain.

GOLF - Justin Rose a remporté le Memorial Tournament, son premier titre sur le sol américain.En polo vert vendredi, bleu samedi, et orange dimanche, l'arc-en-ciel ambulant Rickie Fowler avait mis le paquet sur les greens de Dublin, dans l'Ohio. Quitte à écoeurer les créateurs des Bisounours. Mais l'Américain, 21 ans, s'est aperçu lors du quatrième tour du Memorial Tournament qu'il avait en réalité misé sur les mauvaises couleurs. Son bourreau, d'une sobriété efficace: Justin Rose. A quatre coups du (trop ?) jeune leader avant de se présenter au départ du parcours dans la matinée, l'Anglais a réussi une journée pleine en rendant une carte de 66, soit six coups sous le par. Cela n'aurait bien sûr pas suffi à son bonheur si, de son côté, Rickie Fowler ne s'était pas affolé et avait conservé son rythme des tours précédents (65+66+69). Mais voilà, en terminant le tournoi avec un dramatique 73, la faute notamment à un affreux double bogey après avoir envoyé sa balle dans l'eau sur le trou n°12, le 27e joueur mondial a laissé le champ libre à son concurrent qui, lui, a signé trois birdies de rang aux n°7, 8 et 9 avant de gérer son avance. Du même coup, Justin Rose a saisi l'occasion de remporter son premier titre aux Etats-Unis. "Gagner ici au Memorial, le tournoi de Jack (Nicklaus), je ne pouvais pas rêver meilleur endroit pour mon premier trophée", a-t-il réagi sur ESPN.Un tournoi que Tiger Woods avait, lui aussi, remporté l'an passé en abordant le dernier tour avec quatre coups à rattraper. Cette fois, l'Américain était bien trop loin pour retenter l'expérience. Dix-neuvième à l'arrivée avec un par pour finir (72), à douze longueurs du vainqueur britannique, le "Tigre" a sauvé l'essentiel: sa place de numéro un mondial. Un fauteuil que convoitait pour la troisième fois en un mois son compatriote Phil Mickelson, cinquième. "Je suis capable de jouer quatre tours à la suite", s'est tout de même félicité le meilleur golfeur de la planète. Ça ne lui était arrivé qu'une fois cette année, au Masters d'Augusta.