Rooney rempile !

  • A
  • A
Rooney rempile !
Partagez sur :

Alors que les rumeurs de départ de Wayne Rooney se poursuivaient, Manchester United annonce ce vendredi que son buteur anglais a prolongé de trois ans son contrat avec le club. Une surprise de taille qui confirme un jeu de passe-passe destiné à obtenir un nouveau bail et un salaire conséquent. A moins que ne se cache derrière cette annonce un accord pour un départ l'été prochain moyennant une indemnité de transfert nettement revue à la hausse.

Alors que les rumeurs de départ de Wayne Rooney se poursuivaient, Manchester United annonce ce vendredi que son buteur anglais a prolongé de trois ans son contrat avec le club. Une surprise de taille qui confirme un jeu de passe-passe destiné à obtenir un nouveau bail et un salaire conséquent. A moins que ne se cache derrière cette annonce un accord pour un départ l'été prochain moyennant une indemnité de transfert nettement revue à la hausse. "Cette histoire va se terminer comme toujours, avec un nouveau contrat et beaucoup d'argent. Wayne est un joueur de Manchester pour la vie." José Mourinho, interrogé sur Canal+ à la fin du match du Real Madrid contre l'AC Milan mardi, avait donc vu juste. Au terme de plusieurs jours d'annonces de départ et rumeurs d'un conflit latent avec Sir Alex Ferguson, Wayne Rooney a choisi de prolonger son bail avec Manchester United ce vendredi. Un nouveau contrat portant sur trois nouvelles saisons, le joueur étant auparavant lié jusqu'en 2012 avec les Red Devils. Désormais sous contrat jusqu'en 2015, le joueur pourrait avoir évolué durant onze ans au sein du club s'il reste jusqu'au terme de ce nouvel accord. Ce qui n'est pas certain. Avec plus que deux ans de contrat, Wayne Rooney pouvait prétendre à partir l'été prochain pour un montant plus faible. Avec cette prolongation, le club s'assure une substantielle indemnité en cas de départ. Les motivations étaient donc multiples des deux côtés. La surprise n'en reste pas moins de taille tant la décision de l'attaquant semblait irrévocable. L'ex-prodige d'Everton assurait avoir pris sa décision et décidé de quitter un club où il était considéré comme la véritable star depuis le départ de son ancien compère de l'attaque, Cristiano Ronaldo pour Madrid à l'été 2009. Dans son communiqué publié mardi, l'international anglais témoignait son envie de partir et de goûter à un nouveau défi, inquiet disait-il par l'absence d'"assurance concernant l'effectif futur du club". Quel comportement des supporters dimanche à Stoke ? Simple coup de bluff afin de mettre la pression sur ses dirigeants ? Possible même si les arguments de l'ex "Wonder-Boy" dans le communiqué annonçant sa prolongation interrogent. "Je suis ravi de signer un autre contrat à United. Au cours des deux derniers jours, j'ai parlé au manager et aux propriétaires et ils m'ont convaincu que je faisais partie d'ici. J'ai dit mercredi que le manager était un génie et c'est sa foi et son soutien qui m'ont convaincu de rester." Le génie donc, Sir Alex Ferguson, se dit évidemment satisfait de pouvoir conserver son buteur tout en revenant sur les déclarations des derniers jours. Le manager écossais avait surtout cherché à ménager ses troupes, craignant "une saga", propre à déstabiliser son équipe. "Parfois, quand vous êtes dans un club, il peut être difficile à réaliser à quel point il est grand et il faut quelque chose comme les événements de ces derniers jours pour vous le faire comprendre. Je pense que Wayne comprend maintenant que Manchester United est un grand club. Je suis heureux qu'il ait accepté le défi de guider les jeunes joueurs et de s'imposer comme l'un des grands joueurs de United. Il montre le caractère et la croyance en ce que nous représentons." Un discours digne d'une jolie love story qui pourrait laisser entrevoir une idylle comparable à celles liant Old Trafford et Ryan Giggs ou Paul Scholes. Sauf que le public n'est peut-être pas dupe. Alors que certaines banderoles et slogans tournaient presqu'à l'insulte face à Bursaspor mercredi (1-0), il sera curieux d'observer le comportement des supporters mancuniens ce week-end à Stoke lors de la 9e journée de Premier League. Wayne Rooney sera t-il ovationné par les supporters ayant fait le déplacement et les 80 kilomètres séparant leur ville de Stoke-on-Trent ?