Rooney manquera les Bleus

  • A
  • A
Rooney manquera les Bleus
Partagez sur :

L'UEFA a réduit ce jeudi la sanction de Wayne Rooney de trois à deux matches de suspension. L'attaquant anglais avait fait appel de la sanction infligée en octobre suite au carton rouge reçu contre le Monténégro en éliminatoires à l'Euro 2012. En Ukraine, le joueur de Manchester United manquera les premiers rendez-vous de la poule D contre la France et la Suède, si Fabio Capello lui maintient sa confiance.

L'UEFA a réduit ce jeudi la sanction de Wayne Rooney de trois à deux matches de suspension. L'attaquant anglais avait fait appel de la sanction infligée en octobre suite au carton rouge reçu contre le Monténégro en éliminatoires à l'Euro 2012. En Ukraine, le joueur de Manchester United manquera les premiers rendez-vous de la poule D contre la France et la Suède, si Fabio Capello lui maintient sa confiance. Deux matches. Telle est la suspension définitive infligée à Wayne Rooney par l'UEFA, ce jeudi à Nyon, en appel. L'attaquant anglais s'était rendu coupable d'un mauvais geste contre le Monténégro le 7 octobre dernier (2-2), lors des éliminatoires de l'Euro 2012. Le joueur avait été expulsé puis suspendu pour trois rencontres internationales pour avoir donné un coup de pied à Miodrag Dzudovic. Résultat: Wayne Rooney manquera les deux premiers rendez-vous de la phase finale du championnat d'Europe des nations. Inscrite dans la poule D, l'Angleterre sera donc privée de son avant-centre le 11 juin contre la France, puis le 16 juin face à la Suède. Néanmoins, le joueur de Manchester United pourrait disputer la dernière échéance du groupe contre le pays organisateur, l'Ukraine, le 19 juin. Encore faut-il pour cela que Fabio Capello le convoque. Une situation désormais facilitée. Le sélectionneur anglais avait clairement émis des doutes sur la présence de Rooney à l'Euro si la sanction restait en l'état. "J'ai besoin d'attendre cette décision et de voir ce qu'il en est, avait-il confié ces derniers jours à Skysports. J'espère que Rooney sera là. Cette sanction est trop importante pour moi et je souhaite que celle-ci soit réduite. Ce serait bien qu'il soit là pour le troisième match du groupe." Présent à Nyon pour soutenir le joueur, le technicien italien a vu son voeu exaucé et devrait appeler son attaquant vedette. L'Angleterre s'en sort bien. La France aussi.