Ronaldinho, retour à la case départ ?

  • A
  • A
Ronaldinho, retour à la case départ ?
Partagez sur :

Le président du Grêmio Porto Alegre, Paulo Odene, assure dans la presse brésilienne avoir trouvé un accord financier avec Ronaldinho. Relégué sur le banc des remplaçants à l'AC Milan, l'ancien Parisien pourrait ainsi rejoindre sa terre natale et son club formateur dès cet hiver. A condition que les Rossoneri le laissent partir.

Le président du Grêmio Porto Alegre, Paulo Odene, assure dans la presse brésilienne avoir trouvé un accord financier avec Ronaldinho. Relégué sur le banc des remplaçants à l'AC Milan, l'ancien Parisien pourrait ainsi rejoindre sa terre natale et son club formateur dès cet hiver. A condition que les Rossoneri le laissent partir. Plus les jours passent et plus le retour de Ronaldinho au bercail se précise. En manque de temps jeu à l'AC Milan, l'ancien maître à jouer du FC Barcelone avait fait part de ses envies de départ, il y a déjà quelques mois. L'arrivée imminente d'Antonio Cassano, persona non grata à la Sampdoria de Gênes, conjuguée aux performances en dents de scie du Brésilien, ne font que renforcer ses velléités. Après avoir régalé l'Europe de gestes inimitables et de dribbles fulgurants durant dix saisons, l'artiste pourrait donc retourner là où tout a commencé. Au Gremio Porto Alegre, le club qui l'a vu grandir ; le club qui l'a révélé au monde du football dans les années 2000. Le président du Porto Alegre a assuré ce jeudi à la chaîne locale RBS TV "qu'un accord était d'ores et déjà trouvé avec le joueur". Ne reste plus qu'à convaincre l'AC Milan, qui ne devrait pas être bien difficile en affaire, tant Ronaldinho, sous contrat jusqu'en juin 2011, n'entre plus dans les plans du club lombard. Après des débuts alléchants, laissant présager le retour du génie à son plus haut niveau, le Rossonero s'est écroulé, décevant une fois de plus Tifosis et dirigeants. A défaut d'aligner les bonnes performances, le Brésilien, réputé pour son goût endiablé des virées nocturnes, a été relégué sur le banc des remplaçants. Bloqué par l'inévitable Ibrahimovic et par son compatriote Robinho, l'ancien Catalan n'a plus été titularisé depuis le 16 octobre dernier. S'il est fortement critiqué par son entraîneur Massimiliano Allegri, qui met en doute son investissement du côté de Milanello, nul doute qu'au Grêmio, « Ronnie » redeviendrait prophète en son pays. D'innombrables trophées collectifs et récompenses individuelles, l'Auriverde a tout raflé sur son passage. Mais il ne souhaite pas s'arrêter là et veut "gagner des titres qu'il n'a jamais remportés, tels que le championnat du Brésil ou la Copa Libertadores", a expliqué son frère et agent Roberto de Assis, dans les colonnes du Mundo Deportivo. Egalement convoité par le Los Angeles Galaxy et Manchester City, le Ballon d'Or 2005 devrait donc, sauf rebondissement de dernière minute, retrouver son premier amour.