Roland-Garros sans Simon ?

  • A
  • A
Roland-Garros sans Simon ?
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Blessé au genou, le Français juge qu'il a peu de chances de disputer le tournoi.

TENNIS - Blessé au genou, le Français juge qu'il a peu de chances de disputer le tournoi.C'est une bien mauvaise nouvelle que Gilles Simon a rendu publique mercredi. Lors d'une conférence de presse à Roland-Garros, le Niçois a annoncé qu'il allait se retirer des courts pendant quatre semaines, ce qui le prive d'ores et déjà des tournois de Monte-Carlo, Rome et Madrid. Conséquence directe: il ne devrait pas disputer la deuxième épreuve du Grand Chelem de la saison disputée sur terre battue (du 23 mai au 6 juin prochain). Ses chances d'être de la partie Porte d'Auteuil, le Français les estime à seulement "20%". Autant dire très faibles. "C'est dur moralement", a-t-il concédé. Mais cette fois, pas question pour lui de revenir sur les courts tant que sa lésion de 5 millimètres sous la rotule du genou droit ne sera pas résorbée. Déjà contraint de déclarer forfait pour l'Open d'Australie en janvier, le protégé de Thierry Tulasne devrait donc de nouveau faire l'impasse sur un tournoi majeur.De nouvelles douleurs lors du tournoi Challenger de SunriseDepuis six mois, Gilles Simon se bat avec son articulation récalcitrante. Après une fin de saison 2009 tronquée pour soigner la fissure du tendon sous-rotulien dont il souffre depuis plus d'un an, le Français avait choisi de retourner progressivement sur le circuit cette année. Un programme allégé et validé par les médecins de la Fédération française de tennis (FFT), dont le Dr Montalvan qui s'occupe de l'équipe de France de Coupe Davis. Le feu vert lui a été donné pour retaper la balle en compétition lors de l'Open 13 de Marseille, deux semaines après l'Open d'Australie. Trop juste physiquement, il avait quitté l'épreuve dès le premier tour, éliminé par Olivier Rochus.Même constat à Dubaï, sorti par Marcos Baghdatis, puis à Indian Wells où il chuta contre le modeste argentin Brian Dabul. A court de rythme, Simon avait alors choisi de participer au tournoi Challenger de Sunrise en Californie, avec une finale à la clé. Mais lors de ce match perdu contre Florian Mayer, le Niçois a ressenti de nouveau des douleurs à ce maudit genou droit. Il a bien tenté de tenir sa place à Miami quelques jours plus tard, en vain, éliminé sur une jambe par Horacio Zeballos. Peut-être paie-t-il maintenant une saison 2009 durant laquelle il refusa de se faire opérer malgré les douleurs ? L'envie était sans doute trop grande de débuter une année dans la peau d'un membre du Top 10. Mal lui en a pris.