Roland: "Braga pourrait créer la surprise"

  • A
  • A
Roland: "Braga pourrait créer la surprise"
Partagez sur :

Alors qu'il s'apprête à commenter la finale de la Ligue Europa entre Porto et Braga, mercredi soir sur M6, Thierry Roland s'attend à une belle surprise même si Porto reste le favori de cette finale aux allures de derby entre les deux clubs portugais. Le consultant du groupe M6 évoque également l'affaire des quotas ethniques qui, pour lui, "va se terminer aussi vite qu'elle a commencé." Il se réjouit enfin du retour de Jean-Michel Larqué qu'il espérait tant retrouver à ses cotés depuis son départ de TF1.

Alors qu'il s'apprête à commenter la finale de la Ligue Europa entre Porto et Braga, mercredi soir sur M6, Thierry Roland s'attend à une belle surprise même si Porto reste le favori de cette finale aux allures de derby entre les deux clubs portugais. Le consultant du groupe M6 évoque également l'affaire des quotas ethniques qui, pour lui, "va se terminer aussi vite qu'elle a commencé." Il se réjouit enfin du retour de Jean-Michel Larqué qu'il espérait tant retrouver à ses cotés depuis son départ de TF1. Thierry, est-ce la première fois que l'on assiste à une finale entre deux clubs d'un même pays ? En ce qui concerne la Coupe de l'UEFA, je vous avoue que je ne me souviens pas de tout. En tout cas, cela est le cas pour cette deuxième édition de la Ligue Europa. L'an passé, on avait Atletico Madrid contre Fulham et cette fois, il y avait trois clubs portugais en demi-finales dont Porto-Villareal et Braga-Benfica. C'est la raison pour laquelle on retrouve Porto et Braga en finale. Braga est la surprise car on s'attendait plutôt à une revanche entre le FC Porto et le Benfica de Lisbonne. Braga a gagné sa place sur le terrain après avoir éliminé Liverpool, qui réalise une très bonne fin de championnat en Angleterre, Twente et le Benfica. Braga a-t-il les armes pour battre Porto ? A priori cela semble difficile car Porto est la meilleure équipe du Portugal à l'heure actuelle. Les Dragons ont été sacrés six journées avant la fin du championnat sans perdre une seule rencontre et en écrasant Benfica, le champion sortant. Mais Braga va jouer son rôle d'outsider à fond car ils n'ont rien à perdre dans cette finale qui aura des allures de derby puisque Braga n'est qu'à une trentaine de kilomètres de Porto. Ils affrontent donc le club phare de la région sans réelles chances mais s'ils venaient à ouvrir le score en premier, Braga pourrait bien créer la surprise. Porto est donc le favori de cette finale ? Oui, car ils ont d'excellents joueurs. Il y a le gardien Helton mais surtout leur avant-centre colombien, Falcao, qui plante buts sur buts à chaque rencontre. "La Ligue 1, 5e championnat en Europe" Cela veut-il dire que le Portugal est une place forte du football européen ? L'an passé, Benfica avait éliminé Marseille, cette année, c'était au tour du PSG de tomber face à cette équipe lusitanienne. Les clubs portugais ont une autre philosophie. Ils jouent la Ligue Europa à fond et n'envoient pas leur équipe bis quand ils sont qualifiés. J'ai toujours trouvé cela curieux que les clubs français se battent pour disputer la Coupe d'Europe et qu'ils laissent par la suite leurs joueurs vedettes au repos. A long terme, cela va coûter très cher au football français. Comment expliquez-vous que les clubs français n'arrivent pas à franchir le stade des quarts de finale ? Les clubs français n'attachent pas assez d'importance à la Ligue Europa. Ils privilégient le championnat et ne sont pas assez armés pour disputer la Ligue 1, la Coupe de France, la Coupe de la Ligue et la Coupe d'Europe. Il faut faire un choix. Posez la question à l'Olympique de Marseille ou au Paris Saint-Germain qui ont laissé des joueurs au repos lors de ces deux dernières saisons en Coupe d'Europe. Si vous jouez le jeudi en Coupe d'Europe et le samedi ou dimanche suivant, vous n'avez pas beaucoup de temps de récupération. Il faudrait avoir plusieurs joueurs de qualité pour permettre aux titulaires de souffler pour être remplacé par un joueur de même valeur. Aujourd'hui, La Ligue 1 est-elle vraiment le championnat le plus faible d'Europe ? Le plus faible d'Europe, je ne pense pas. Mais la Ligue 1 apparaît bien comme le cinquième championnat sur la scène européenne derrière l'Angleterre, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Mais pour y remédier, il faudrait réduire le nombre de participants et revenir à dix-huit clubs comme cela été le cas dans le passé. Cela libérerait des dates. On pourrait supprimer la Coupe de la Ligue ce qui ne fera de peine à personne. "L'arbitrage à cinq ne sert pas à grand-chose" On a pu le voir lors de l'OL-OM, les arbitres français ont-ils faussé le sprint final ? Il ne se passe pas un seul dimanche sans qu'il n'y ait pas une grave erreur de la part de notre corps arbitral qui en ce moment est extrêmement faible. En effet le but de Loïc Rémy face à Lyon était complètement valable. Mais il y a eu aussi lors de ce week-end, la décision de Monsieur Thual pour une faute imaginaire du défenseur parisien, Christophe Jallet, qui lui a valu un carton rouge et une suspension automatique le privant de la finale de la Coupe de France. Que peut-on faire pour les aider ? l'arbitrage à cinq, la vidéo, quelle est la meilleure solution ? Moi, l'arbitrage à cinq, je le vois depuis quelques temps puisque ce système a été tout d'abord testé sur la Ligue Europa que je commente. A mon avis, cela ne sert pas à grand-chose. Ce serait bien d'avoir la vidéo sur les grands événements mais pour l'instant les instances supérieures du football que ce soit la Fifa ou l'UEFA sont contres. Mais cela viendra un jour. Pour Michel Platini, la gestion du football a toujours été faite par des hommes et il ne souhaite pas que cela soit fait par des machines. Pourtant on a réussi à assainir les discussions dans le tennis avec la présence du Hawk-Eye. On pourrait faire la même chose dans le football ou les entraîneurs auraient pendant la rencontre deux ou trois jokers qu'ils pourraient utiliser comme ils le souhaitent. Pensez-vous que les arbitres européens sont mieux formés que les nôtres ? Non, je ne pense pas car tous les arbitres sont formés de la même manière. Mais vous savez, je crois que c'est un métier très difficile. Mais j'ai l'impression qu'aujourd'hui, les arbitres manquent cruellement de talents. Quand vous avez des décisions scandaleuses, vous ne pouvez pas avoir de compréhension envers le corps arbitral. "Laurent Blanc n'avait aucune raison de présenter sa démission" L'affaire des quotas a-t-il fragilisé davantage le football français ? Non, je ne pense pas. C'est une affaire qui va s'éteindre aussi vite qu'elle a commencé. Cela me paraît bizarre qu'une personne soit arrivée avec l'idée d'enregistrer une discussion fermée. Dans un premier temps, cela ne me paraît pas très sain. Ensuite, on a vu que tout le monde parlait à tort et à travers sauf Laurent Blanc qui a eu peut-être une ou deux phrase malheureuses dans la discussion mais qu'il a reconnu. On a fait beaucoup de bruits pour cette affaire qui selon moi, va se calmer. Laurent Blanc devait-il donner sa démission ? Laurent Blanc n'avait aucune raisons de présenter sa démission. Il est très bien à son poste. Il ne savait pas que ces propos étaient enregistrés. Selon vous, la création d'un comité permanent de lutte contre les discriminations va-t-il régler tous les problèmes ? Ce qu'il faudrait faire, c'est faire signer un papier au joueur et sa famille dès qu'il arrive au centre de formation pour qu'il ne puisse jouer que pour l'équipe de France s'il est sélectionné. "Je suis très heureux de retrouver Jean-Michel Larqué" Vous allez retrouver Jean-Michel Larqué, l'avez-vous suggéré au président De Tavernost ? Oui, je militais pour cela depuis mon départ de TF1. Je suis très heureux de retrouver Jean-Michel Larqué pour commenter à nouveau des matches avec lui. Le président du groupe M6, Nicolas de Tavernost, était d'accord avec moi et pensait que c'était une bonne chose de le faire venir. Après son départ de TF1 et sa traversée du désert, il a accepté cette proposition pour commenter à nouveau avec moi. Cela veut-il dire que votre collaboration avec Jean-Marc Ferreri prend fin ? Non parce que nous aurons besoin de deux équipes. Moi, je serai avec Jean-Michel Larqué et Jean-Marc Ferreri sera dans l'autre équipe. Quel est votre plus beau souvenir de finale de Coupes de l'UEFA ? Il y a de longues années, j'avais commenté une finale avec le Dynamo Kiev face à l'Atletico Madrid qui se déroulait à Lyon, je crois. A cette époque, l'équipe de Blokhin était la révélation mais on a appris à la connaître lorsqu'elle a joué contre Saint-Etienne.