Rodriguez prêt pour la Vuelta

  • A
  • A
Rodriguez prêt pour la Vuelta
Partagez sur :

A deux semaines du départ du Tour d'Espagne, Joaquin Rodriguez a montré sur le Tour de Burgos qu'il avait les jambes pour remporter son premier grand Tour. Le coureur de l'équipe Katusha a bouclé sa belle semaine par une troisième place à Lagunas de Neila, synonyme de victoire finale. A noter le bon parcours de Fabrice Jeandesboz, cinquième du classement général.

A deux semaines du départ du Tour d'Espagne, Joaquin Rodriguez a montré sur le Tour de Burgos qu'il avait les jambes pour remporter son premier grand Tour. Le coureur de l'équipe Katusha a bouclé sa belle semaine par une troisième place à Lagunas de Neila, synonyme de victoire finale. A noter le bon parcours de Fabrice Jeandesboz, cinquième du classement général. La concurrence sera rude sur les routes espagnoles dans deux semaines, avec le départ de la Vuelta à Benidorm le 20 août prochain. Joaquin Rodriguez, l'un des nombreux prétendants au podium, a renforcé encore un peu plus son statut en s'imposant ce dimanche sur le Tour de Burgos. Le profil de cette course à étapes de cinq jours était taillé pour ses qualités de grimpeur, avec quatre arrivées au sommet et un petit contre-la-montre par équipes. De quoi s'en donner à coeur joie sous le cagnard de la région Castille-et-Léon, avec un beau duel entre Rodriguez et Samuel Sanchez, meilleur grimpeur du Tour de France. Vainqueur d'étape à Burgos jeudi, maillot de leader à la clé, Rodriguez n'a pas lâché les reines de la course, malgré la pression des Euskaltel de Sanchez. Accompagné par son coéquipier Daniel Moreno, le coureur de l'équipe Katusha a laissé les commandes de la course aux Basques ce dimanche, lesquels devaient passer à l'offensive pour le détrôner. Dans la terrible montée finale vers Lagunas de Neila, alors que de nombreux concurrents avaient déjà lâché prise comme Denis Menchov mais aussi les Movistar Pablo Lastras et David Lopez Garcia, Rodriguez a finalement profité de la défaillance de Samuel Sanchez à trois kilomètres de l'arrivée pour s'assurer la victoire. A court de jus, le champion olympique n'avait pas les jambes pour combler les 21 secondes d'écart qui le séparaient de la première place. Il donnait alors le feu vert à son coéquipier Mikel Landa. L'attaque du coureur de 21 ans, issu de la formation Orbea, le vivier des Euskaltel, décramponnait irrémédiablement Sanchez. Et malgré le retour de Rodriguez, un peu juste dans le final, et Cobo dans le dernier kilomètre, Landa, plein d'opportunisme, contrait l'ancien coéquipier de Riccardo Ricco à la Saunier-Duval, trop attentiste sur le coup alors qu'il semblait le plus fort. Il décroche là sa première victoire chez les professionnels. Belle surprise du côté des Français avec la cinquième place finale de Fabrice Jeandesboz. Le Breton de l'équipe Saur-Sojasun, 124e du Tour de France, a suivi les meilleurs dans la montée vers Lagunas de Neila. Cinquième de l'étape, à 33 secondes de Landa, il a fait un bond de douze places au classement général, pour terminer à 1'52 de Joaquin Rodriguez. A suivre donc dans les prochaines semaines.