Rodgers un peu trop stimulé

  • A
  • A
Rodgers un peu trop stimulé
Partagez sur :

Trois jours après l'annonce du contrôle positif de Steve Mullings à un produit interdit, c'est un autre sprinter de premier plan qui se trouve ce dimanche suspecté de dopage. Mike Rodgers, quatrième homme le plus rapide cette saison sur la ligne droite, a été contrôlé positif à un stimulant. La faute à une boisson énergétique selon son agent...

Trois jours après l'annonce du contrôle positif de Steve Mullings à un produit interdit, c'est un autre sprinter de premier plan qui se trouve ce dimanche suspecté de dopage. Mike Rodgers, quatrième homme le plus rapide cette saison sur la ligne droite, a été contrôlé positif à un stimulant. La faute à une boisson énergétique selon son agent... Il y a trois jours, le sprint mondial vacillait de nouveau avec l'annonce du contrôle positif de Steve Mullings à un produit connu pour masquer la prise d'anabolisants. Déjà attrapé par la patrouille en 2004, l'athlète jamaïcain, auteur du troisième chrono de l'année en 9"80, encourt aujourd'hui une suspension à vie. Une menace qui ne pèse pas sur Mike Rodgers même si ce dernier pourrait bien manquer les prochains Championnats du monde, à Daegu, à partir du 27 août. Le champion américain 2009 du 100 mètres a lui été contrôlé positif à un stimulant, selon l'aveu de son agent, alors qu'il se trouvait en Italie pour préparer le meeting de Lignano. "Mike a fait une erreur, dixit Tony Campbell dans les pages du New York Times. Il est sorti dans un club avec des amis en Italie et il pensait boire un Red Bull mais il a bu une de ces boissons énergétiques qui contiennent un stimulant. Je ne peux pas croire que Mike soit dopé. Il s'agit juste de stimulants, pas de stéroïdes..." Et le gestionnaire des affaires du sprinter de préciser que le fameux échantillon B reste encore à analyser. Si le premier verdict venait à être confirmé, Mike Rodgers pourrait s'en sortir à moindre frais, avec un simple avertissement, mais risquerait également une suspension de plusieurs mois, synonyme d'absence aux Mondiaux sud-coréens. Flashé à 9"85 cette saison à Eugene - un record personnel qui correspond à la quatrième performance de l'année derrière les 9"78 d'Asafa Powell, les 9"79 de Tyson Gay et les 9"80 de Steve Mullings - l'intéressé, troisièmes des derniers "Trials" en date, devait s'aligner sur les 100 m et relais 4x100 m à Daegu. La Fédération américaine d'athlétisme n'a pas souhaité commenter son cas pour l'heure.