Robben, l'Orange fantastique

  • A
  • A
Robben, l'Orange fantastique
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Batave, buteur à l'aller, a été décisif lors des deux tours précédents.

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Batave, buteur à l'aller, a été décisif lors des deux tours précédents.Pour Lyon, la menace a un nom : Arjen Robben. Inarrêtable depuis quelques semaines, l'ailier batave, plus que n'importe quel autre attaquant du Bayern (Olic, Müller, Altintop...), est capable de faire basculer un match à lui tout seul, comme il l'a montré à l'aller, à l'Allianz Arena, avec une frappe soudaine, qui, légèrement déviée par la tête de Müller, avait trompé la vigilance de Lloris. Élément moteur du Bayern cette saison - 14 buts en Bundesliga, 4 en Ligue des champions -, Robben, véritable ailier meneur de jeu, sera davantage responsabilisé, mardi soir, en l'absence de Ribéry, suspendu. "Il n'a pas joué tous les matches et nous avons aussi gagné sans lui", a souligné son compatriote Marc van Bommel lundi en conférence de presse. S'il a effectivement parfois gagné sans lui cette saison, le Bayern s'est surtout qualifié grâce à lui en Ligue des champions, d'abord en huitièmes de finale puis en quarts de finale, et les deux fois dans des circonstances similaires. Menés 3-1 après avoir remporté le match aller 2-1, les Munichois ont dû leur salut au génie et à la frappe de Robben, à Florence, face à la Fiorentina, en huitièmes......puis au tour suivant, en quarts de finale, face à Manchester United, sur une reprise de volée consécutive à un corner de Ribéry... qu'il avait lui-même obtenu.Ces trois buts ont été inscrits dans les mêmes eaux (69e face à Lyon, 65e et 74e contre la Fiorentina et Manchester United), à une vingtaine de minutes de la fin, autant dire à des moments cruciaux. Si d'aventure, Lyon venait à mener 3-1, l'OL sait qu'il ne faudra pas baisser la garde... D'autant que Robben aime briller contre les équipes françaises. C'est lui qui, un soir de juin 2008 à Berne, avait participé à l'humiliation publique des Bleus face aux Pays-Bas au premier tour de l'Euro (4-1). Et Robben avait frappé à la 72e minute, d'un tir fantastique...