Roanne s'envole, Le Mans s'affole

  • A
  • A
Roanne s'envole, Le Mans s'affole
Partagez sur :

Grâce à sa victoire contre Pau-Lacq-Orthez (88-78), sa huitième de rang, Roanne a pris seul les commandes du championnat, ce dimanche, lors de la 12e journée de Pro A. Le Mans, battu par Orléans (59-70), et le Paris-Levallois, giflé par Gravelines-Dunkerque (55-76), sont à la peine.

Grâce à sa victoire contre Pau-Lacq-Orthez (88-78), sa huitième de rang, Roanne a pris seul les commandes du championnat, ce dimanche, lors de la 12e journée de Pro A. Le Mans, battu par Orléans (59-70), et le Paris-Levallois, giflé par Gravelines-Dunkerque (55-76), sont à la peine. En Pro A, rien n'a véritablement changé lors du passage à la nouvelle année. Roanne gagne encore et toujours, Villeurbanne confirme qu'il va nettement mieux, Le Mans qu'il va très mal. Et le Paris-Levallois continue de s'enfoncer. Rien d'étonnant, donc, à ce que la Chorale soit seule leader à l'issue des matches de ce dimanche après-midi, comptant pour la 12e journée du championnat. Opposés à Pau-Lacq-Orthez, les joueurs de Jean-Denys Choulet ont répondu à Nancy, tombeur de Limoges sur le fil (78-77, a.p.), en signant une huitième victoire d'affilée (88-78) grâce notamment à K.C. Rivers (19 points, 4 rebonds) et l'ancien ailier de l'Elan Béarnais Dylan Page (17 points, 6 rebonds). La balle est désormais dans le camp de Cholet, qui se déplace à Chalon-sur-Saône mardi. Principal enjeu de ce mois de janvier, la course à la Semaine des As n'est plus vraiment la priorité du MSB qui, à Antarès, s'est incliné face à Orléans lors du bal des déçus de la première partie de saison (59-70). En revanche, l'Asvel peut se sentir pleinement concernée puisque sa large victoire sur Le Havre (87-63) lui permet de remonter à la septième place du classement. Un deuxième succès de rang que les Villeurbannais doivent en partie à Davon Jefferson (20 points, 5 rebonds), MVP du dernier All-Star Game de la LNB, et Mickaël Gelabale (18 points, 7 rebonds), qui lui avait terminé meilleur marqueur de la sélection française lors de ce match des étoiles à Bercy. Comme les Manceaux, les Parisiens doivent eux aussi revoir leurs objectifs à la baisse. Dans leur salle, les hommes de Jean-Marc Dupraz ont été corrigés par Gravelines-Dunkerque (55-76), Ben Woodside (18 points, 6 rebonds, 8 passes) et Jeff Greer (16 points, 4 rebonds) ayant fait mal à leurs adversaires. Des Franciliens qui, au classement, ne comptent que deux longueurs d'avance sur la lanterne rouge, Vichy, battue à Hyères-Toulon (68-76) malgré les 28 points et 5 rebonds de Demetris Nichols. Poitiers, qui s'est incliné à Strasbourg (62-64), est toujours avant-dernier d'une Pro A qui n'a pas changé ses habitudes. Quelles soient bonnes ou mauvaises.