Rivière prend ses responsabilités

  • A
  • A
Rivière prend ses responsabilités
Partagez sur :

Révélé la saison dernière sous le maillot de Saint-Etienne, Emmanuel Rivière est aujourd'hui un titulaire en puissance chez les Verts. Un statut qui lui vaut d'être un des piliers de l'équipe de France espoirs. Auteur d'un doublé jeudi face à l'Espagne (3-2), le Martiniquais espère poursuivre sur sa lancée avec les Bleuets mardi face à la République tchèque.

Révélé la saison dernière sous le maillot de Saint-Etienne, Emmanuel Rivière est aujourd'hui un titulaire en puissance chez les Verts. Un statut qui lui vaut d'être un des piliers de l'équipe de France espoirs. Auteur d'un doublé jeudi face à l'Espagne (3-2), le Martiniquais espère poursuivre sur sa lancée avec les Bleuets mardi face à la République tchèque. En 2009-2010, il avait fait oublier le départ de Bafé Gomis à Lyon. Révélé la saison dernière sous les couleurs de Saint-Etienne, où il avait inscrit huit buts en trente matches de championnat, Emmanuel Rivière poursuit sur sa lancée avec les Verts. Avec six buts en vingt-sept matches de championnat depuis le début de l'actuel exercice et trois passes décisives, le Martiniquais est bien parti pour améliorer sa performance de la saison passée. Très combatif sur le terrain, il s'avère en revanche parfois maladroit devant le but. Un défaut somme toute légitime pour un jeune joueur, titulaire à la pointe de l'attaque des Verts à seulement 21 ans. Il les a fêtés le 3 mars dernier. Parfois sous pression avec son club, Emmanuel Rivière l'est en revanche beaucoup moins avec l'équipe de France espoirs. Après plus d'un an d'expérience avec les Bleuets, le natif du Lamentin semble en effet avoir parfaitement trouvé ses marques. Il a inscrit un doublé jeudi dernier en amical face à l'Espagne (3-2), portant ainsi à quatre son total de buts en onze sélections. "Le maillot bleu me réussit, mais je dois aussi le faire avec mon club. Je me mets la pression en club, et en sélection le coach m'enlève cette pression, c'est un grand bol d'air pour moi", confiait ainsi le principal intéressé à l'issue de la rencontre disputée au Stade Auguste-Delaune de Reims. Les Espoirs comme tremplin Une performance à confirmer dès mardi face à la République tchèque, toujours en amical. Un adversaire au style de jeu totalement différent des Ibériques. "Ils pratiquent ce que l'on pourrait qualifier de football mixte: très puissant, très bien organisé défensivement. Ils ont des bons joueurs aussi, mais on n'est quand même pas sur la même qualité de jeu collectif que celui des Espagnols. Il faut toutefois savoir aussi jouer contre des adversaires qui présentent d'autres caractéristiques, s'adapter à tout type de football, même s'il est très athlétique, très direct", nous confiait ainsi l'entraîneur des Bleuets, Erick Mombaerts, avant ces deux rencontres. Vif et technique, mais aussi puissant, Rivière a l'occasion de faire admirer de nouveau ses qualités ce mardi, à Olomouc. A lui de saisir sa chance pour continuer à franchir pas à pas les échelons et permettre aux Espoirs, qui ont raté le coche de l'Euro 2011, de prendre confiance avant le début des éliminatoires de l'Euro 2013. A l'image d'un Karim Benzema, qui a su reprendre confiance avec son club, le Real Madrid, après avoir enchaîné les buts avec l'équipe de France, le buteur stéphanois peut aussi profiter de la bouffée d'oxygène que lui offrent les Espoirs pour réaliser une fin de saison tonitruante avec les Verts, qui peuvent toujours rêver d'une qualification européenne.