Rivière: "Etre conquérant"

  • A
  • A
Rivière: "Etre conquérant"
Partagez sur :

Actuellement dauphin de Reims, Clermont se déplace à Istres, 14e du classement, ce samedi au Stade Parsemain dans le cadre de la 12e journée de Ligue 2. L'attaquant clermontois, Jean-François Rivière, évoque pour nous les raisons d'un tel bon début de saison pour les Auvergnats mais reste néanmoins prudent car "le club doit continuer à travailler". Mais pour Riviere, l'objectif reste le maintien.

Actuellement dauphin de Reims, Clermont se déplace à Istres, 14e du classement, ce samedi au Stade Parsemain dans le cadre de la 12e journée de Ligue 2. L'attaquant clermontois, Jean-François Rivière, évoque pour nous les raisons d'un tel bon début de saison pour les Auvergnats mais reste néanmoins prudent car "le club doit continuer à travailler". Mais pour Riviere, l'objectif reste le maintien. La saison dernière, vous évoluiez à Ajaccio, qui est monté en Ligue 1 au terme de l'exercice 2010-11. Vous n'aviez pas envie de tenter l'aventure à l'étage supérieur ? Si, mais nous ne sommes pas tombés d'accord avec les dirigeants d'Ajaccio sur les modalités de mon contrat. J'ai fait le choix de partir pour rebondir. Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre Clermont ? C'était une volonté très forte du président, de l'entraîneur de me faire venir à Clermont. Restant sur deux bonnes saisons, cela m'intéressait de jouer en Auvergne afin de pouvoir jouer les premiers rôles. Aujourd'hui, vous êtes le meilleur buteur de Ligue 2 avec huit buts en onze journées, comment expliquez-vous cette réussite ? Si je suis meilleur buteur, c'est grâce à mes coéquipiers qui travaillent autour de moi. Je bénéficie des opportunités que je conclus. C'est un travail collectif qui récompense toute l'équipe. "Ne pas se griser" Dans quel état d'esprit abordez-vous cette rencontre face à Istres ? Avec l'envie de mener à bien notre jeu. D'être conquérant, présent dans les duels afin de ramener des points d'Istres. Vous attendiez-vous à un tel départ de Clermont en championnat ? Quand on travaille bien, on a des résultats. On s'attache à bien bosser à l'entraînement afin d'être cohérent en matches. Pour l'instant, on réalise de belles choses mais rien n'est acquis. Il faut se remettre en question tous les week-ends et enfiler de nouveau le bleu de travail pour rester en haut. Pour l'heure, on n'a rien gagné car on n'a effectué que onze rencontres mais sur lesquelles on a été présent sur beaucoup de domaines. Il faut s'appuyer là-dessus pour continuer à travailler. Vos objectifs ont-ils changé depuis le début de saison ? On vise toujours le maintien. Il nous reste encore 21 points à obtenir pour nous maintenir et ensuite on reverra à la hausse nos objectifs. Mais il ne faut pas se griser car on n'a rien fait de spécial. "Tout peut s'arrêter du jour au lendemain" Quel est le quotidien de Jean-François Rivière à Clermont ? Continuer à travailler pour garder la forme. Continuer à être conquérant. Continuer à propager le même discours auprès des jeunes du club. Il faut continuer à travailler pour ne pas tomber dans la facilité. On a à coeur de se faire connaître car on a un bon groupe avec d'excellents jeunes mais qui doivent grandir en même temps que Clermont. Vous avez évolué la plus grande partie de votre carrière en France, auriez-vous aimé tenter l'aventure à l'étranger ? Je n'en ai pas eu spécialement l'opportunité si ce n'est il y a quelques années en Chine. Je suis lucide sur mes compétences footballistiques car pour aller plus haut, il faut être meilleur et plus rapide. Ce que je n'ai jamais trop fait durant ma carrière. Et la suite de votre carrière, vous en avez déjà une idée ? Je veux finir cette saison avec Clermont du mieux possible. Tant que je ne suis pas blessé et que j'en profite, tout va bien. Mais la seule chose que je sais, c'est que j'ai encore la chance d'évoluer à mon âge dans ce milieu et de pouvoir continuer à m'éclater. J'en profite pleinement car tout peut s'arrêter du jour au lendemain.