Rivière agace les Verts

  • A
  • A
Rivière agace les Verts
Partagez sur :

A quelques heures de son premier match amical, ce vendredi face à Istres, l'AS Saint-Etienne semble dans le flou. Si le défenseur brésilien, Paulao, priorité de Christophe Galtier, s'est engagé ce jeudi soir, le club stéphanois fait face à de nombreuses velléités de départ de ses cadres. Après Payet, les Verts pourraient ainsi perdre Blaise Matuidi et surtout Emmanuel Rivière, bien décidé à entamer un bras de fer avec ses dirigeants.

A quelques heures de son premier match amical, ce vendredi face à Istres, l'AS Saint-Etienne semble dans le flou. Si le défenseur brésilien, Paulao, priorité de Christophe Galtier, s'est engagé ce jeudi soir, le club stéphanois fait face à de nombreuses velléités de départ de ses cadres. Après Payet, les Verts pourraient ainsi perdre Blaise Matuidi et surtout Emmanuel Rivière, bien décidé à entamer un bras de fer avec ses dirigeants. Saint-Étienne serait bien avisé de demander conseil au pack du XV de France qu'elle risque de croiser ce vendredi au Chambon lors de sa dernière journée de stage, les Bleus de Marc Lièvremont les remplaçant à l'hôtel Bel Horizon. Car, en matière de cohésion, les Verts sont loin de faire corps et de pousser dans le même sens. Christophe Galtier se retrouve ainsi contraint d'observer avec distance les déclarations de ses cadres, bien décidés à quitter le Forez cet été. Après Dimitri Payet, parti disputer sa première Ligue des Champions avec Lille, les Stéphanois pourraient en effet faire face aux départs de Blaise Matuidi et Emmanuel Rivière. Si l'ancien milieu troyen a avoué au Progrès faire confiance aux "gens (qui) travaillent pour [lui]", l'attaquant des Bleuets, lui, met la pression. "Je veux aller à Toulouse", expliquait t-il jeudi dans les colonnes de L'Equipe. "Ce club me fait des appels du pied depuis dix-huit mois et je n'y suis vraiment pas insensible. J'ai fait part de cette envie à mon entraîneur (Christophe Galtier) et au président du directoire (Roland Romeyer). Le coach m'a dit qu'il voulait que je reste mais qu'il ne mettrait pas son veto à mon départ." Résigné Christophe Galtier ? Pas totalement, puisque l'ancien adjoint d'Alain Perrin a semblé plus ferme dans une interview accordée au Progrès : "Ma mère me disait: seul le roi peut dire 'je veux'. Que je sache, Manu est sous contrat avec l'ASSE jusqu'en juin 2014. Il a prolongé son contrat la saison dernière en bénéficiant d'une belle revalorisation de salaire. À l'époque, il était ravi." Agacé, l'entraîneur s'est ensuite montré sévère envers son attaquant. "Il évoque un projet sportif à Toulouse, il n'y en a donc pas à Saint-Etienne ? Il veut partir à Toulouse pour progresser, qu'a-t-il fait à Saint-Etienne ces derniers mois ?" Alors ouvert au dialogue, ("Je vais avoir une discussion avec lui", disait-il jeudi midi), l'ancien Marseillais a visiblement vite déchanté puisqu'il a finalement demandé à son joueur de quitter le stage et de rejoindre l'Etrat, le centre d'entraînement des Verts. Le précédent Payet Décidé à partir, Rivière compte bien s'appuyer sur un précédent. Car si les dirigeants stéphanois ont fixé des prix élevés pour leurs cadres, ils ont bel et bien fini par craquer devant l'offre lilloise pour Payet. Le Bleuet le sait bien et semble décidé à intensifier le bras de fer pour gagner son bon de sortie. Privés d'Europe, les Verts sont, comme beaucoup de clubs de l'Hexagone, contraints de vendre avant d'acheter. D'autant que le salaire imposant de Florent Sinama-Pongolle, première et jusqu'à jeudi seule recrue du club, pourrait bien avoir déjà remplacé celui de Payet... Seule véritable satisfaction du moment pour Galtier, il peut enfin compter sur son défenseur central, priorité fixée de ce mercato estival. Le club a en effet officialisé l'arrivée de Paulao, rugueux défenseur brésilien de 28 ans aux faux airs de Geder, ce stoppeur dur sur l'homme qui a passé deux saisons au Mans entre janvier 2008 et 2010 sans réellement convaincre l'Hexagone. Paulao dispose d'un CV plus attirant, marqué par une finale de Ligue Europa avec Braga, perdue face à Porto en mai dernier. Pas sûr toutefois que ce renfort suffise à rassurer des supporters sceptiques sur le mercato de leur club. Contraint d'attendre et de travailler avec un groupe qui pourrait nettement évoluer d'ici la reprise, Galtier fait face et espère entrevoir une première lueur ce vendredi soir lors du premier match amical des Verts face à Istres.