"Riton" va conseiller Monfils

  • A
  • A
"Riton" va conseiller Monfils
Partagez sur :

Henri Leconte est de retour aux affaires. Le finaliste de Roland-Garros 1988, président du club de Levallois et consultant télé, annonce sur son site internet qu'il sera le coach de Gaël Monfils sur les tournois de fin d'année avec Patrick Chamagne. Un rôle qui ne correspond pas vraiment à celui que nous a expliqué Chamagne, qui parle davantage d'une fonction de conseiller avant les tounois du Grand Chelem auprès du n°2 français actuellement à Bangkok.

Henri Leconte est de retour aux affaires. Le finaliste de Roland-Garros 1988, président du club de Levallois et consultant télé, annonce sur son site internet qu'il sera le coach de Gaël Monfils sur les tournois de fin d'année avec Patrick Chamagne. Un rôle qui ne correspond pas vraiment à celui que nous a expliqué Chamagne, qui parle davantage d'une fonction de conseiller avant les tounois du Grand Chelem auprès du n°2 français actuellement à Bangkok. "Je vais être son coach, en parallèle avec Patrick Chamagne." Henri Leconte se présente ce vendredi comme le nouvel entraîneur de Gaël Monfils qui, depuis juillet et la fin de sa collaboration avec Roger Rasheed, ne travaillait plus qu'avec un seul homme. "Je vais m'occuper de Gaël Monfils sur les tournois de Valence (30 octobre-6 novembre) et de Bercy (7-13 novembre, poursuit l'ancien n°5 mondial, finaliste malheureux des Internationaux de France en 1988. Je vais l'aider à préparer les grandes échéances et, vu mon expérience, ça ne peut que être bénéfique pour lui. Gaël est quelqu'un que j'aime beaucoup et qui a un potentiel énorme, un jeu atypique et beaucoup de charisme. C'est un gros challenge pour moi mais qui me fait très plaisir." Quelque peu en retrait des affaires du tennis depuis plusieurs années, Leconte, aujourd'hui consultant pour la chaîne Eurosport et président de la section tennis du Levallois Sporting Club, se "serait enflammé", selon les dires de Patrick Chamagne que nous avons joint au téléphone. Pour l'homme de confiance de Monfils, "Riton", qu'il avait d'ailleurs retapé physiquement juste avant la finale de la Coupe Davis 1991, ne sera pas l'entraîneur du n°2 français. "Sinon je rendrais mon tablier !, lâche celui qui sous Rasheed s'occupait principalement de la préparation physique de la Monf'. Il n'a jamais été question qu'il devienne l'entraîneur de Gaël. Mais nul ne détient la vérité et nous ne voulons pas vivre en autarcie. Henri, avec son expérience, pourrait donc être très utile à Gaël, dans un rôle de conseiller." Sous cet angle, Leconte, que l'on n'a pas réussi à joindre, aurait effectivement quelque peu déformé la vérité. Celle de Chamagne du moins, lequel prospecte d'ailleurs pour trouver quelques autres anciens de bon conseil. "D'autres anciens joueurs comme Cédric Pioline pourraient également être consultés." Les missions confiées à Leconte seraient donc très ponctuelles. "Cela reste encore à définir mais ce serait a priori pour une durée de quatre semaines par an, les semaines précédant les Grands Chelems, explique Chamagne. Maintenant, on va voir comment ça se passe à Stockholm (du 17 au 23 octobre, ndlr), où on va faire un test." D'ici-là les deux hommes seront peut-être un peu plus sur la même longueur d'ondes.