Riner seul survivant

  • A
  • A
Riner seul survivant
Partagez sur :

Il n'y a plus aucun Français en lice ce samedi dans les championnats du monde de judo... sauf évidemment Teddy Riner. Dans un Bercy entièrement acquis à sa cause, le quadruple champion du monde s'est promené en remportant tous ses combats sur ippons. C'est en revanche terminé pour Mathieu Bataille (+100kg), Fabre (-100kg), Maret (-100kg), Mathé (+78kg) et Mondière (+78kg).

Il n'y a plus aucun Français en lice ce samedi dans les championnats du monde de judo... sauf évidemment Teddy Riner. Dans un Bercy entièrement acquis à sa cause, le quadruple champion du monde s'est promené en remportant tous ses combats sur ippons. C'est en revanche terminé pour Mathieu Bataille (+100kg), Fabre (-100kg), Maret (-100kg), Mathé (+78kg) et Mondière (+78kg). Il n'en reste qu'un. Pour cette dernière journée des compétitions individuelles, Teddy Riner est le seul Tricolore encore en lice. Celui qui vise une cinquième couronne mondiale dans son antre de Bercy a été impeccable tout au long de la matinée. Il a fait du Riner, c'est-à-dire marcher sur ses adversaires à coup de ippon. "Je l'ai rarement vu aussi bien. Sa blessure l'a empêché de faire du judo pendant un mois et demi, on pouvait se poser des questions mais il a eu un programme de préparation physique démentiel, donc il a une très bonne condition physique. Et quand il a repris le judo, il a mis 2 ou 3 jours à retrouver son judo et revenir à son niveau", précise René Rambier, le responsable de l'équipe masculine. Le niveau d'un quadruple champion du monde, ça donne quatre combats et quatre victoire par ippon. D'abord contre le Brésilien Hernandes, puis l'Allemand Zimmermann, le Mongol Namsaraijav et enfin le Hongrois Bor en seulement 35 secondes. Pour mémoire, à ses habituels uchi mata qui ont fait mouche à deux reprises, il a également remporté un combat sur un étranglement. C'est nouveau et ça a marché du tonnerre. Le programme matinal bouclé, il a pu regarder tranquillement celui de son futur adversaire. Il ne retrouvera cependant pas son vieux « copain » Alexander Mikhaylin qui s'est incliné face au Coréen Kim (waza ari). Derrière Riner, ça coince Outre Teddy Riner, les Tricolores n'ont pas été à la fête. A commencer par Matthieu Bataille qui partageait le podium mondial en 2010 à Tokyo.Après deux belles victoires contre l'Estonien Padar et le Brésilien Silva, il est tombé devant le Cubain Brayson. "Je suis déçu car c'est fini pour moi. C'était un combat important car une victoire m'assurait deux combats de plus. Je me suis trop livré d'entrée, j'ai pris des risques. C'est dommage, car il y avait les moyens de le battre. Je voulais me faire plaisir", a regretté, le pensionnaire de Levallois. En -100kg, c'était également la soupe à la grimace. Et pour cause, lors de son deuxième combat face à l'Allemand Peters, Cyrille Maret s'est fait piéger d'entrée. "Je fais une erreur d'enfant... C'est dommage, je me sentais super bien. Ce n'est pas normal de faire une erreur comme ça, c'est gros. Sur mon uchi mata, la manche m'échappe et je ne dois pas me relever tout de suite car ça lui laisse une opportunité", a-t-il avoué, déçu. Thierry Fabre, bronzé en 2010, a franchi un tour de plus avant de tomber en huitièmes de finale face au Kazakh Rakov. Une défaite en golden score au goût amer comme il l'a reconnu: "J'ai trop pensé judo, je voulais le faire tomber alors qu'il avait deux avertissements. C'est une demie erreur. Je voulais tenir mon rang, je suis frustré. Je passe à côté de quelque chose." Après le doublé de Décosse et Tcheumeo, les filles engagées en +100kg n'ont pas réussi à rester sur ce tempo très élevé. Ketty Mathe n'a pas été gâtée par le tirage au sort avec la vice-championne olympique, la Chinoise Qian Qin, pour un apéro indigeste. Elle a fait son combat avant de s'incliner en golden score.. "Il m'a manqué de l'engagement, de la hargne, de l'agressivité... Physiquement, elle était pas mal mais je ne suis pas loin. Il faut que je travaille. Il me reste les équipes, ce n'est pas la même chose mais c'est déjà ça", a-t-elle déclaré. Les équipes pour les filles, ce sera une nouvelle possibilité de toucher de l'or.