Riner, retour gagnant

  • A
  • A
Riner, retour gagnant
Partagez sur :

Pour son retour à la compétition, Teddy Riner, sacré champion du Monde (+ 100kg) à Toyko en septembre dernier, a remporté le Masters Mondial de Bakou, dans la catégorie lourd. Le Levalloisien, insatiable, s'est imposé face à l'Egyptien Islam El Shehaby en finale ce dimanche. Lucie Décosse lui a emboîté le pas. La France repart d'Azerbaïdjan avec trois titres.

Pour son retour à la compétition, Teddy Riner, sacré champion du Monde (+ 100kg) à Toyko en septembre dernier, a remporté le Masters Mondial de Bakou, dans la catégorie lourd. Le Levalloisien, insatiable, s'est imposé face à l'Egyptien Islam El Shehaby en finale ce dimanche. Lucie Décosse lui a emboîté le pas. La France repart d'Azerbaïdjan avec trois titres. Quatre mois après avoir décroché l'or (+100 kg) aux Mondiaux de Tokyo, Teddy Riner effectuait son retour à la compétition ce week-end à Bakou lors du Masters, compétition réunissant les seize meilleurs judokas mondiaux dans chacune des catégories. Confirmant sa suprématie, le Levalloisien s'est imposé en finale ce dimanche face à l'Egyptien Islam El Shehaby, battu sur ippon. Une victoire implacable au terme d'un parcours qui l'aura vu d'abord se défaire facilement du Russe Dmitryi Sterkhov, plus difficilement par la suite du Brésilien Rafel Silva et surtout du Japonais Keiji Suzuki, battu sur un shido (pénalité) contre lui. Ce succès lui permettra peut-être d'effacer en partie le souvenir des Mondiaux de Tokyo où il était devenu le quatrième judoka de l'histoire à remporter quatre couronnes mondiales consécutives. Un triomphe terni par sa défaite controversée en finale des toutes catégories face au Japonais Daiki Kamikawa. Un adversaire contre lequel le Tricolore rêvait de prendre sa revanche à Bakou. "Ce serait bien qu'ils se rencontrent en terrain neutre. Ce serait une motivation supplémentaire" avait avoué René Rambier, directeur technique, à L'Equipe. Le Guadeloupéen n'aura pas eu ce plaisir, Kamikawa ayant chuté par ippon au deuxième tour face à l'Allemand Andreas Toelzer, mais ce succès en Azerbaïdjan montre clairement que le Français reste le lourd le plus fort du monde... Décosse confirme, Emane assure Egalement sacrée à Tokyo (-70 kg), Lucie Décosse, première femme à avoir remporté deux titres mondiaux dans deux catégories différentes (à cinq ans d'écart), poursuit son ascension et a confirmé son leadership en Azerbaïdjan en décrochant l'or. Gévrise Emane a également assuré. La championne du monde 2007 s'est de son côté imposée en -63 kg, portant à trois le nombre de médailles françaises. Céline Lebrun a quant à elle livré son dernier combat international. Une sortie gâchée par la Chinoise Xiuli Yang, victorieuse de la Française en finale. Lebrun s'en va donc avec l'argent autour du cou au terme d'une carrière riche d'une médaille olympique (argent à Sydney), d'une médaille d'or mondiale (2001) et de cinq titres européens...