Riner : "Etre le meilleur"

  • A
  • A
Riner : "Etre le meilleur"
@ Reuters
Partagez sur :

JUDO - Le judoka voudra défendre son rang au Tournoi de Paris.

JUDO - Le judoka voudra défendre son rang au Tournoi de Paris. Vous avez gagné le Masters de Corée le 17 janvier. Qu'en avez-vous retenu ? Je gagne mon premier combat par Yuko (contre le Coréen Kim) car il était sur la défensive puis je gagne sur arai goshi contre Takahashi (ippon) et ensuite, ça a été une belle bataille contre Suzuki (il gagne au golden score). Ça m'a plu parce qu'il y avait du répondant, cela me conforte dans mon idée de ne jamais me relâcher. Il faut toujours se remettre en question. Quels souvenirs conservez-vous de votre premier tournoi de Paris ? Pour moi, le déclic s'est produit juste avant contre Mathieu Bataille lors des championnats de France. Ensuite, mon meilleur souvenir, c'est un succès contre Van der Geest en 2007, c'était ma première grosse performance contre un champion du monde, ce n'était pas rien. J'avais fait 3e à Paris avant d'enchaîner avec Hambourg, l'Euro et c'était parti. Vous qui êtes champion du monde et d'Europe, quelle importance donnez-vous au tournoi de Paris ? C'est important de gagner chez soi, surtout ici où le public est vraiment derrière nous. On doit leur redonner, ça donne tellement envie. Je veux porter haut les couleurs de la France. (Il coupe) J'ai récemment été au Stade de France pour une association (dans le cadre de la rencontre France-Irlande), j'ai foulé la pelouse et je peux vous dire qu'ils ont trop de pression. Dans le même ordre d'idée, vous avez affiché votre soutient pour la candidature de l'Euro 2016 de foot en France. Pourquoi ? J'aurai préféré une Coupe du monde mais c'est pareil, ce serait génial, ça fait vivre des grands moments. Il faut multiplier les événements en France. "Soyez tous présents pour nous encourager" Vous aimez le beau judo, qu'est-ce qui vous pousse à toujours vouloir mettre des ippons à vos adversaires ? Je ne suis pas encore rassasié, ça ne fait que débuter ! Que pensez-vous des nouvelles règles ? C'est bien, ils se livrent plus car avant ils pouvaient se mettre en arrière. Je devais toujours faire attention à mes cannes. Là, c'est plus clair, il faut être bien droit et attaquer. Pour moi, ça ne change rien car il faut que je prenne l'initiative. Si j'attaque, c'est que j'ai fait le travail. La Fédération internationale envisage de convier 2 représentants par nation dans chaque catégorie. Est-ce selon vous une bonne chose ? Non, je n'aime pas. Tu te bats pour ta place pendant toute l'année et au final on te dit que le deuxième peut aussi venir, ce n'est pas normal. Pour moi, dans un championnat du monde, il doit uniquement y avoir le meilleur de chaque pays. On veut faire du spectacle mais cela ne change rien au fait que tu te bats pour être le meilleur. Qu'avez-vos envie de demander aux spectateurs qui vont venir à Bercy ? Soyez tous présents pour nous encourager, voir du beau judo et des médailles françaises. Et surtout donnez de la voix !