Riner et les filles...

  • A
  • A
Riner et les filles...
Partagez sur :

Une vraie balade. Teddy Riner s'est aisément imposé ce samedi à Istanbul. Le quadruple champion du monde a en effet remporté tous ses combats par ippon pour valider son titre de champion d'Europe. Il n'est pas seul puisqu'Audrey Tcheumeo s'est imposée en finale face à Lucie Louette en (-78kg) tandis qu'Anne-Sophie Mondière a confirmé qu'elle était bien de retour en prenant l'argent en (-78kg).

Une vraie balade. Teddy Riner s'est aisément imposé ce samedi à Istanbul. Le quadruple champion du monde a en effet remporté tous ses combats par ippon pour valider son titre de champion d'Europe. Il n'est pas seul puisqu'Audrey Tcheumeo s'est imposée en finale face à Lucie Louette en (-78kg) tandis qu'Anne-Sophie Mondière a confirmé qu'elle était bien de retour en prenant l'argent en (-78kg). Et dire que Teddy Riner n'en avait pas fait un objectif. Quelques jours avant le départ pour Istanbul, le colosse tricolore rigolait encore de son poids pas encore tout à fait au niveau de son poids de forme (138kg à la pesée). Mais on le sait, le quadruple champion du monde est galvanisé par les titres... Ses adversaires ont encore pu mesurer combien cette vérité peut faire mal. L'oeil noir, la concentration et ses qualités intrinsèques ont fait des dégâts énormes tout au long de ce samedi européen dans la catégorie des +100kg. Riner a croqué ses adversaires à coup de ippons. Pour s'assurer une place en finale, il a ainsi écarté le Géorgien Metreveli en 3'45, l'Azéri Tahirov en 1'26, l'Israélien Asaf en 2'29 et enfin l'Estonien Padar qu'il connaît si bien en 4'42. Il restait donc un dernier adversaire : Barna Bor pour s'assurer une nouvelle médaille d'or. Le Hongrois a essayé d'avancer mais au bout d'une minute pour sa première véritable attaque, Teddy Riner lance un o soto gari gagnant. Ippon. Comme depuis le début de la journée. "Je suis très content de cette victoire car même si je n'étais pas encore au mieux de mes possibilités, cela s'est bien passé, j'ai gagné en mettant 5 ippons. Maintenant, même si je sais qu'il reste encore beaucoup de travail, je vais savourer cette victoire avant de me reconcentrer pour aller chercher une médaille avec les copains demain parce que je suis le seul garçon à avoir une médaille et j'aimerai bien que tout le monde reparte avec une médaille, c'est très important pour moi", explique Teddy Riner. Ce succès valide pleinement son travail de ces derniers mois. Il peut désormais se tourner avec envie vers les Mondiaux et surtout les Jeux. Tcheumeo et Louette en mode ippon Les autres Tricolores n'ont pas été en reste, notamment dans une catégorie des -78kg qui devient chasse gardée nationale. Ainsi, après s'être retrouvée en finale du très relevé Grand Chelem de Paris, Audrey Tcheumeo et Lucie Louette ont remis ça ce samedi lors du championnat d'Europe à Istanbul. Et de quelle manière puisque Tcheumeo (la Russe Dimitrieva, la Slovène Velensek et l'Ukrainienne Matrosova) et Louette (la Croate Maranic, l'Ukrainienne Pryshchepa et la Hongroise Joo) ont toutes les deux tout gagné par ippon ! Il leur restait encore à en découdre pour un titre forcément très disputé. Les deux Tricolores n'ont rien lâché, elles se sont accrochées jusqu'à la dernière seconde mais comme à Paris, Audrey Tcheumeo a eu le dernier mot... De son côté, Anne-Sophie Mondière a prouvé qu'elle était revenue à son meilleur niveau. Car son tableau ressemblait à tout sauf à une partie de plaisir. Malgré son déficit de poids, elle a en effet écarté la Britannique Adlington, la Polonaise Sadkowska (vice-championne d'Europe en titre) puis la Russe Donguzashvili (médaillée mondiale et olympique). Elle n'a rien pu faire en revanche en finale contre Elena Ivashchenko. La Française s'est fait piéger au sol et termine donc en argent. Enfin, mauvaise pioche également pour Ketty Mathe, comme Cyril Maret en catégorie des -100kg, qui a échoué pour le bronze en se faisant piéger par la Russe Donguzashvili.