Riesch prolonge l'attente

  • A
  • A
Riesch prolonge l'attente
@ Reuters
Partagez sur :

SKI - L'Allemande Maria Riesch a remporté la descente de Garmisch.

SKI - L'Allemande Maria Riesch a remporté la descente de Garmisch. Avant de faire le plein d'or à Vancouver, Maria Riesch s'était attelée à briser l'invincibilité de Lindsey Vonn dans l'exercice de la descente, le 30 janvier dernier, à Saint-Moritz. Depuis lors, depuis les Jeux, l'Américaine s'était évertuée à démontrer à Crans Montana, la semaine passée, qu'elle était bien la patronne de la spécialité. Une réaction d'orgueil que la championne olympique en titre a dû ravaler ce mercredi lors de la descente de Garmisch. Partie dans le sillage de la plus coriace de ses rivales cette saison, Lindsey Vonn n'a jamais pu prétendre à la victoire lors de ce premier acte des finales de la Coupe du monde. D'abord au contact, à deux centièmes au premier temps de passage, la skieuse de Park City a ensuite inexorablement lâché prise, passant de deux à trois dixièmes de retard pour franchir la ligne d'arrivée avec un passif de 48 centièmes, loin devant certes sa première suivante, la Suédoise Anja Paerson, reléguée elle à 1"13 de la gagne. Riesch: "J'ai prouvé qu'on pouvait la battre (Vonn)" Ainsi créditée d'une troisième victoire cette saison, Maria Riesch aura eu d'autant plus de mérite qu'elle pouvait bien malgré elle précipiter à cette occasion la consécration de Lindsey Vonn. Avec 245 points de marge au classement général avant cet ultime rendez-vous de la Coupe du monde, l'Américaine avait l'opportunité de décrocher dès ce mercredi le gros globe de cristal pour la troisième année consécutive. Un triplé quasiment assuré, alors que l'intéressée a déjà fait siens les globes de la descente, du super-G et du Super-combiné, qui attendra encore un peu... Condamnée elle à un sans faute ou presque à Garmisch, Maria Riesch, qui garde malgré son triomphe dans la descente 225 longueurs de retard sur l'ex mademoiselle Kildow, ne se fait en tout cas guère plus d'illusions. "Pour le classement général, c'est trop tard, glissait dans un sourire la Bavaroise sitôt sa victoire acquise. L'important pour moi, c'est de bien figurer devant mon public et de prendre un maximum de plaisir." Un plaisir qu'elle a trouvé ce mercredi au-delà de son succès: "J'ai prouvé qu'on pouvait la battre (Lindsey Vonn, ndlr), même si parfois on a le sentiment qu'elle est imbattable." Et en descente, l'exploit n'est pas mince en effet...