Rien ne va plus à Rome

  • A
  • A
Rien ne va plus à Rome
Partagez sur :

FOOTBALL - L'AS Roma et la Lazio traversent tous deux une crise après dix journées de Serie A.

Pas un pour rattraper l'autre. Alors que l'AS Roma continue d'aligner les résultats décevants et que son classement s'effondre, la Lazio en fait de même de son côté. Ainsi, alors que se profile la 11e journée de Serie A, les deux clubs ont décidé de se mettre au vert. Pendant ce temps, les supporters grondent.Il n'est pas bon actuellement de porter un maillot romain. Que ce soit le club de la famille Sensi ou celui de la Lazio, les deux équipes de la capitale traversent une bien mauvaise passe comme en témoignent leurs deux défaites concédées mercredi soir. A l'occasion de cette 10e journée de Serie A, les Biancocelesti ont été battus à domicile par Bari, 0-1, tandis que les coéquipiers de Philippe Mexès s'inclinaient à Udine, 1-2. Ce cinquième revers de la saison, le troisième consécutif en championnat après ceux enregistrés à Giuseppe Meazza face à l'AC Milan (1-2) et au stade olympique le week-end dernier contre Livourne (0-1), aurait pu être évité.Le milieu de terrain Matteo Brighi en est persuadé, interrogé après la rencontre par Roma Channel: "En première période, nous avons peut-être joué le meilleur football depuis le début de la saison", un sentiment partagé par son entraîneur. "C'est dommage, on a fait un bon match, on s'est créé beaucoup d'occasions et eux, ils marquent sur les deux seules qu'ils ont. C'est comme ça", expliquera Claudio Ranieri. L'ancien entraîneur de la Juventus insistait également sur l'expulsion de Taddei, un tournant du match.Taddei a perdu son sang froidLe joueur brésilien a été prié de prendre la douche avant tout le monde pour s'en être pris verbalement à un des arbitres assistants, après avoir reçu, a priori, un coup de coude. "Il n'y a pas trop d'excuses pour ce genre de gestes. Dans ces situations, il faut savoir se retenir et rester calme", estimait Ranieri. De la sérénité, voilà ce que recherche maintenant l'entraîneur giallorosso qui a décidé d'emmener son groupe au vert tout en prônant l'union sacrée : "Comme je l'ai déjà dit, si tout le monde démontre de la sérénité, nous nous en sortirons". Toujours privés de Francesco Totti, qui vient de se faire opérer d'un genou, les joueurs de l'AS Roma espèrent regoûter à la victoire dimanche à domicile contre Bologne.De son côté, la Lazio, 15e au classement un point derrière son ennemi historique, a également opté pour le repli sur soi même avec une mise au vert dont la destination a été cachée aux medias ce jeudi. L'entraînement avait été programmé à 11 heures et quelques minutes après, Davide Ballardini et ses protégés ont quitté le "Centro sportivo di Formello" pour un endroit tenu secret. "Si nous sommes préoccupés ? Quand tu te trouves dans cette situation, c'est normal de l'être", a tout de même déclaré le coach lazialiste qui demande aux supporters d'être tolérants avec leurs favoris. "Nous devrons démontrer beaucoup de qualités et donner une réponse sur le terrain", conclut-il.