Ricky dévisse ?

  • A
  • A
Ricky dévisse ?
Partagez sur :

Pour ses trois premières sorties avec la Chorale de Roanne, Ricky Davis n'a pas encore convaincu. L'ailier américain aux 736 matches en NBA, qui reste sur un zéro pointé face au Paris-Levallois, doit rebondir contre Nancy vendredi soir, lors de la 19e journée de Pro A. Jean-Denys Choulet n'est "pas inquiet".

Pour ses trois premières sorties avec la Chorale de Roanne, Ricky Davis n'a pas encore convaincu. L'ailier américain aux 736 matches en NBA, qui reste sur un zéro pointé face au Paris-Levallois, doit rebondir contre Nancy vendredi soir, lors de la 19e journée de Pro A. Jean-Denys Choulet n'est "pas inquiet". Il était venu pour "aider sa nouvelle équipe" et "être un leader". Mais après déjà trois matches avec Roanne, Ricky Davis en est loin. Si ses débuts en Pro A ont été prometteurs, avec 11 points et 4 passes lors de la victoire de la Chorale contre Chalon-sur-Saône début février, l'ailier américain (31 ans, 2,01 m) est depuis rentré dans le rang. "Le plus important, ce ne sont pas mes stats, c'est gagner", avait-il assuré à son arrivée au club. Le problème, c'est qu'à l'image de leur dernière recrue, les Ligériens sont en panne sèche. Battu en quarts de finale de la Semaine des As par le futur vainqueur Gravelines-Dunkerque (64-82), un match au cours duquel Ricky Davis s'était contenté de 7 points et 3 rebonds, Roanne s'est de nouveau incliné le week-end dernier en championnat contre le Paris-Levallois (68-84). Un deuxième match d'affilée à soixante unités qui fait tache pour la meilleure attaque de l'élite. L'ancien joueur des Boston Celtics, qui s'est manqué dans les grandes largeurs ce soir-là (0 point, 1 rebond, 2 passes en 27 minutes avec -3 d'évaluation), est-il le coupable idéal ? "Il est parfaitement intégré dans notre jeu pendant la semaine, a répondu le coach Jean-Denys Choulet après la défaite Sur ce match-là, il est passé au travers mais à l'entraînement, il donne des passes, il met des points..." Son intégration en match ne serait donc qu'une question de temps, lui qui avait débuté la saison en Chine. "C'est une découverte pour lui, a ajouté l'entraîneur roannais. Ce n'est pas le même jeu. Je lui avais demandé (contre le PL) qu'il prenne plus de responsabilités que lors des matches précédents mais il n'a eu aucun apport puisqu'il a fait zéro point en 27 minutes. C'était un très mauvais soir pour lui. Après, un grand joueur ça rebondit donc c'est à lui de rebondir. Je ne suis pas spécialement inquiet avec lui." Choulet: "Un grand joueur, ça rebondit" Face à Nancy, dans une Halle Vacheresse qui ne l'a vu qu'une fois à l'oeuvre, l'homme aux 736 matches en NBA aura un peu plus de pression vendredi soir, en ouverture de la 19e journée. Mais Jean-Denys Choulet tient à dédramatiser son cas, le problème étant d'ordre plus général: "Il y a un problème collectif d'attaque qu'on va régler. Aucune équipe ne peut s'en sortir avec trois ou quatre joueurs extérieurs à zéro, c'est impossible. Il n'y a pas péril en la demeure tant que l'état d'esprit est là. Mais je suis inquiet parce qu'on n'a plus nos extra-passes, nos mouvements de ballon qui marchaient si bien et étaient la marque de fabrique de la Chorale. Depuis la deuxième mi-temps face à Gravelines (aux As, ndlr), on ne retrouve plus cet axe de relation sur les postes 4 et 5 quand il y avait des aides sur les ailiers." Un déficit que la réussite extérieure des Roannais, "beaucoup trop faible pour prétendre à quoique ce soit" dixit le coach ligérien, n'a évidemment pas compensé contre les Parisiens. Ricky Davis, à 4/11 derrière la ligne depuis qu'il a remplacé K.C. Rivers au sein de l'effectif, est l'un des premiers concernés par ce chantier. Sa chance, c'est qu'il n'est pas le seul. Les torts sont partagés. "Dans notre équipe, tout le monde peut mettre 20 points. Chacun aura son soir, il faudra donc trouver le joueur qui est dans un bon jour pour jouer sur lui et trouver des paniers faciles", a estimé le meneur Souleyman Diabaté. "L'équipe veut gagner le championnat, je vais tout faire pour l'aider en cela", avait déclaré l'Américain il y a trois semaines. Il doit en faire plus.