Richert: "Envie de tourner la page"

  • A
  • A
Richert: "Envie de tourner la page"
Partagez sur :

Sochaux sort d'une semaine particulièrement difficile. Après avoir pris deux claques contre Rennes (2-6) puis à Auxerre (1-4), les Doubistes ont la ferme intention de renouer avec la victoire samedi face à Toulouse lors de la 9e journée. Teddy Richert prévient qu'il convient de changer les choses individuellement et collectivement, notamment sur le plan défensif afin de ne pas commettre les mêmes erreurs.

Sochaux sort d'une semaine particulièrement difficile. Après avoir pris deux claques contre Rennes (2-6) puis à Auxerre (1-4), les Doubistes ont la ferme intention de renouer avec la victoire samedi face à Toulouse lors de la 9e journée. Teddy Richert prévient qu'il convient de changer les choses individuellement et collectivement, notamment sur le plan défensif afin de ne pas commettre les mêmes erreurs. Quelle analyse faites-vous de ce début de saison ? Il y a eu de bonnes choses ainsi que des très mauvaises. On a eu de bons résultats et c'est un début de saison correct à l'exception de la semaine dernière qui a tout gâché. On a réalisé de bonnes performances comme à Marseille ou encore cette victoire face à Nancy ou Saint-Etienne. Mais encore une fois c'est entaché par les résultats et les performances de la semaine dernière. Comment expliquer cette inconstance ? On a plus de qualités avec que sans le ballon, on est en difficultés sans le ballon, il faut faire davantage d'efforts collectivement pour avoir une solidité défensive. Quand on a le ballon, on a les qualités, la disponibilité, l'envie. On doit faire les efforts ensemble, on le sait car on est en danger quand on doit récupérer la balle, c'est flagrant et c'était déjà le cas la saison dernière. On a du mal à former un bloc même si ça c'était moins vu en début de saison car nous avions marqué beaucoup de buts. Comment réagissez-vous après avoir encaissé 10 buts en deux matches ? Mal, encore plus pour le gardien que je suis car je suis encore plus concerné. Je suis déçu par les prestations qui sont mitigées. On fait une bonne première période contre Rennes mais une seconde catastrophique, pareil à Auxerre avec le sentiment que l'on a un peu lâché. C'est dommage car à la pause contre Rennes, il y a match nul et qu'on mène face à Auxerre. Qu'est-ce qui vous dérange le plus dans ces deux prestations ? Un petit peu tout. A Auxerre, en seconde période, on sent que c'est difficile physiquement, on est beaucoup plus lourd qu'eux, on a du mal à récupérer le ballon, on est moins agressifs. A Rennes, c'est différent, à la mi-temps il y a 2-2 et le groupe est scindé en deux entre une partie qui voulait attaquer et l'autre qui préférait défendre. Du coup, on est en difficulté et ça se traduit par beaucoup de contres à 3 contre 3 ou même 3 contre 2. On a mal géré ça et ce n'est pas une question de positionnement, c'est simplement qu'on était à domicile, on voulait gagner mais l'équipe était coupée en deux, c'était flagrant ! Et ensuite, quand ils ont pris l'avantage, c'est devenu un cercle vicieux et Rennes a très bien joué le coup. "On a tout décortiqué à la vidéo" Ces buts, notamment à Auxerre ont parfois été gag, comment l'expliquez-vous ? C'est un petit peu de tout, il y a des erreurs individuelles, des fautes de placement, on était en difficulté donc on avait du mal à ressortir le ballon, ils ont beaucoup pressé, c'est un ensemble de choses. Avec des mauvais placements, des mauvais jugements, à un moment ça explose. A Auxerre, en menant on aurait dû sentir un gros bloc. Il y a un problème d'efficacité individuelle, il ne faut pas se voiler la face, et moi le premier. A nous de retrouver cette efficacité. Vous avez dû passer devant le tableau noir et la vidéo... Oui, on a tout décortiqué, on a vu les erreurs, on doit tous se responsabiliser. A la vidéo, c'est sûr qu'on voit plus de détails dans les placements, les positionnements avant les buts. Comment est le moral des troupes avant la réception de Toulouse ? Le moral est bon, il y a une grosse envie de tourner la page, de retrouver notre niveau. Mais il n'y a que le terrain qui fera changer les choses. On a beaucoup de jeunes, on manque de métier mais cette jeunesse apporte aussi une forme d'insouciance ce qui permet de repartir de l'avant plus facilement. Que pensez-vous de cette équipe de Toulouse ? C'est une équipe athlétique, un peu comme Rennes, ce sera l'occasion de rectifier le tir face à une formation solide, je pense qu'ils vont bien défendre, ce sera à nous d'éviter de perdre le ballon trop rapidement, d'être bien positionné derrière pour éviter les situations de un contre un, car ils vont vite. Comment qualifiez-vous le jeu de Sochaux ? On a beaucoup de qualité dans le jeu, une bonne technique, de la disponibilité, une belle qualité de passes, de bons attaquants capables de dribbler et de percuter. Quels sont les objectifs du club cette saison ? C'est difficile à dire, on est tellement irréguliers... Il y a de l'ambition mais parler d'une place, c'est délicat. Figurer en milieu de tableau, ce serait une bonne chose car c'est tellement serré qu'on regarde derrière. Il faudrait marquer des points rapidement pour assurer le maintien afin, si possible, de faire comme l'an dernier. Mais il faut surtout retrouver de la régularité.