Richert comme un junior

  • A
  • A
Richert comme un junior
Partagez sur :

Blessé au genou gauche depuis le mois de juillet, Teddy Richert (36 ans) a fait son grand retour en Ligue 1 il y a cinq semaines. Pour son entraîneur Francis Gillot, l'Avignonnais reste le gardien numéro un de Sochaux, qui reçoit Lyon samedi soir à Bonal lors de la 27e journée, même si Pierrick Cros et Matthieu Dreyer ont parfaitement assuré l'intérim. Le capitaine du FCSM a d'ailleurs prolongé son contrat cet hiver.

Blessé au genou gauche depuis le mois de juillet, Teddy Richert (36 ans) a fait son grand retour en Ligue 1 il y a cinq semaines. Pour son entraîneur Francis Gillot, l'Avignonnais reste le gardien numéro un de Sochaux, qui reçoit Lyon samedi soir à Bonal lors de la 27e journée, même si Pierrick Cros et Matthieu Dreyer ont parfaitement assuré l'intérim. Le capitaine du FCSM a d'ailleurs prolongé son contrat cet hiver. "Cela faisait longtemps que je n'avais pas mis les pieds à Blum, dans les vestiaires... Cela n'a pas changé, c'est toujours aussi petit et en mauvais état..." Teddy Richert, 340 matches de Ligue 1 au compteur, n'a pas bénéficié de passe-droits. Opéré le 27 juillet 2010 à Besançon alors qu'il souffrait d'une tendinopathie rotulienne au genou gauche, le gardien et capitaine de Sochaux est revenu par la case CFA avec une victoire (1-0) devant Mulhouse, le 22 janvier dernier. "Je suis très content d'avoir retrouvé le terrain, la compétition, et tout ce qu'il y a autour : la préparation, etc.", confiait-il, à ce moment là, au site Internet du FCSM. Âgé de 36 ans, le joueur dit être "resté un peu junior". "Je prends beaucoup de plaisir, je profite tous les jours d'être là, de pouvoir être sur le terrain, de faire ce métier... J'essaie de croquer au maximum." En réalité, Richert a déjà croqué... le marmot, pendant six longs mois. Mais il semble avoir bien vécu cette interminable période : "J'ai beaucoup vibré parce que j'ai bien sûr été présent à domicile et le parcours à domicile est très, très bon. J'ai pu vraiment apprécier le travail des joueurs et les résultats, cela a été vraiment un très, très beau parcours. J'ai pu en plus être sur le banc...J'espère que cela va continuer en deuxième partie de saison !" C'est plutôt bien parti puisque Sochaux a gagné trois places au classement du championnat de France depuis le grand come-back parmi l'élite de son portier numéro un, le 5 février, à Nice (0-1). Les Lionceaux pointent en effet à un intéressant neuvième rang à l'heure d'accueillir l'autre Lyon, ce samedi soir au stade Auguste-Bonal, dans le cadre de la vingt-septième journée de Ligue 1. Face aux Gones, Richert gardera de nouveau la cage des Sochaliens, et ce malgré l'éclosion durant son absence de Pierrick Cros (19 ans, 11 matches cette saison en L1) ou l'épanouissement de Matthieu Dreyer (21 ans, 10 matches). "Ils ont confirmé toutes les qualités que l'on pensait d'eux. Par rapport au travail qu'ils font tous les jours, à leur investissement, c'est vraiment bien mérité, reconnaît le natif d'Avignon. Il y a de la concurrence, des gardiens de qualité, donc on ne va pas se plaindre." Oui, mais pour Francis Gillot, leur entraîneur, Richert apparaît comme le titulaire indiscutable à ce poste. Ce dernier a même prolongé son contrat jusqu'en juillet 2012. "J'ai pris le temps puis quand je suis revenu avec l'envie, la détermination, le plaisir, on en a discuté puis cela s'est fait..." Et cela continuera sûrement de le faire.