Ribéry secoue le Bayern

  • A
  • A
Ribéry secoue le Bayern
Partagez sur :

Revenant de blessure et titularisé pour la première fois cette saison, Franck Ribéry s'est montré décisif ce samedi à Wolfsburg lors de la deuxième journée de Bundesliga. Incisif sur son côté gauche et passeur décisif pour le seul but du match, le Français permet aux Bavarois d'enregistrer leur première victoire de la saison (1-0). Dans le même temps, Dortmund a chuté contre sa bête noire Hoffenheim (1-0) et Schalke a étrillé Cologne (5-1) avec notamment un triplé d'Huntelaar.

Revenant de blessure et titularisé pour la première fois cette saison, Franck Ribéry s'est montré décisif ce samedi à Wolfsburg lors de la deuxième journée de Bundesliga. Incisif sur son côté gauche et passeur décisif pour le seul but du match, le Français permet aux Bavarois d'enregistrer leur première victoire de la saison (1-0). Dans le même temps, Dortmund a chuté contre sa bête noire Hoffenheim (1-0) et Schalke a étrillé Cologne (5-1) avec notamment un triplé d'Huntelaar. Il fallait un éclair, un exploit personnel pour enfin réveiller ce Bayern bien peu inspiré collectivement. Déjà sans idées ni génie dimanche dernier contre Mönchengladbach, le club bavarois a longtemps semblé filer tout droit vers un deuxième match consécutif sans but marqué. Impensable pour la meilleure attaque de la saison passée (80 buts). Blessé fin juillet à la cheville, placé sur le banc lors de la première journée car encore trop juste, absent de la sélection de Laurent Blanc mercredi contre le Chili (1-1), l'ancien Marseillais effectuait donc ses véritables débuts sur la pelouse de la Wolkswagen Arena ce samedi à Wolfsburg à l'occasion de la deuxième journée de Bundesliga. Et le milieu français ne pourra nier que cela s'est vu. D'abord à court de ballons, peu trouvé, peu tranchant aussi, Ribéry s'est longtemps mis au diapason de coéquipiers sans rythme, émoussés sans doute par la répétition des efforts en cette période de début de saison où les organismes peinent à digérer la préparation. Avec sept joueurs titulaires présents mercredi à Stuttgart lors de la victoire de la Mannschaft contre le Brésil (3-2), la fatigue s'est fait sentir. Transmissions hasardeuses, longs ballons inutiles, successions de ratés au milieu, le Bayern -comme son adversaire- a livré une prestation brouillonne. Les Bavarois peuvent au moins s'estimer heureux de ne pas être rentrés à la pause avec un but de retard, la reprise de la tête d'Helmes étant invalidée par l'arbitre assistant pour une position de hors-jeu inexistante (0-0, 39e). Chanceux, le Bayern ? Un peu, courageux aussi quand Ribéry a enfin lancé la machine à l'heure de jeu. Trouvant un peu plus d'espaces, Ribéry par ses accélérations cause soudain plus de soucis à un Hasebe reculé d'un cran mais peu à l'aise dans une position de latéral droit alors que le nouveau venu Träsch, aligné mercredi sur le flanc droit avec la Mannschaft, était titularisé en milieu défensif... Cologne prend l'eau ! Un choix curieux de Félix Magath qui profite au Français pour tenter de réveiller le potentiel offensif du Bayern. Son accélération pour repiquer plein axe permet ainsi un jeu à trois avec Schweinsteiger en relais devant la surface qui lance instantanément Kroos. L'ancien espoir de Karlsruhe ne croise pas assez sa frappe qui longe le petit filet de Benaglio (0-0, 56e). A nouveau privé de rythme, cassé aussi par les remplacements, le match retombe dans l'ennui jusqu'à la 90e minute, Ribéry servi dans la surface temporisant parfaitement pour remiser sur Luiz Gustavo. Le milieu défensif brésilien reprend du plat du pied. Sa frappe placée surprend Benaglio qui ne peut que dévier dans ses filets (1-0, 90e) offrant un premier succès au Bayern. Poussif mais précieux ! D'autant que dans le même temps, Dortmund s'est fait surprendre par Hoffenheim, déjà sa bête noire l'an passée en étant la seule équipe à ne pas avoir subi au moins une fois la loi du champion. Klopp avait averti, se méfiant des louanges et d'un excès de confiance mais le missile de Salihovic a douché les siens, Götze sorti à la 54e minute ne pouvant enchaîner. A noter également le succès fleuve de Schalke 04 contre Cologne 5-1 avec un triplé d'Huntelaar, une réalisation de l'ancienne perle de Mayence Holtby et le premier but de la saison d'un Raul revanchard car peu estimé par Rangnick. Cologne vient d'encaisser 8 buts en deux journées. Les Boucs coulent tandis que Mayence confirme. Vainqueurs de Fribourg, les hommes de Thomas Tuchel prennent provisoirement les commandes, un an après un été tonitruant !