Ribéry saisit encore la justice

  • A
  • A
Ribéry saisit encore la justice
@ Montage REUTERS/Editions du Moment
Partagez sur :

FOOT - Franck Ribéry a engagé une nouvelle action en justice contre un ouvrage publié sur lui. 

Ch'ti Franck n'a pas envie de renoncer. Après avoir demandé une première fois sans succès l'interdiction de la fameuse biographie, "La face cachée de Franck Ribéry", publié le 29 septembre aux éditions du Moment, le meneur de jeu des Bleus n'est pas prêt d'abandonner. Et pour cause, il a engagé une nouvelle action en justice contre l'ouvrage cette fois-ci pour violation du secret de l'instruction.

Après la photo

Fin septembre, l'attaquant international français avait déjà saisi la justice française pour faire interdire ce livre. Il ne visait alors que la photographie le représentant publiée en couverture. Mais le 30 septembre, le juge des référés du TGI de Paris l'avait débouté, estimant que "l'atteinte à sa vie privée n'est pas caractérisée au seul vu de la photographie figurant en couverture". Franck Ribéry a fait appel de cette décision.

Mais il ne veut pas lâcher l'affaire. Le footballeur a donc décidé d'engager une action devant les juges du fond. La date du procès sera fixée lors d'une audience le 29 novembre. Franck Ribéry poursuit l'éditeur, les journalistes de France Soir, Matthieu Suc et Gilles Verdez, auteurs du livre, ainsi que France Soir qui le 29 septembre avait titré en Une : "Exclusif: le livre choc. Révélations sur l'affaire Zahia".  

150.000 euros de dommages et intérêts

Se disant "particulièrement blessé", Franck Ribéry leur réclame 150.000 euros de dommages et intérêts, qu'il s'engage à reverser à une association caritative. Il réclame aussi "la confiscation des exemplaires encore en vente" au moment du procès.

Dans sa citation, l'avocat de Franck Ribéry, Me Carlo Alberto Brusa, reproche aux journalistes d'avoir violé le secret de l'instruction, "qui est encore en cours", et d'avoir "recelé" ce secret. Pour Me Brusa, "sous couvert d'une biographie, l'ouvrage" litigieux "a pour seule finalité la révélation exclusive d'une procédure judiciaire en cours".

Dans cette biographie, figurent plusieurs procès-verbaux d'audition en lien avec l'affaire Zahia, dans laquelle le footballeur a été mis en examen, au côté de Karim Benzema, pour "sollicitation de prostituée mineure". Au cours de l'enquête, Zahia, une jeune prostituée, a affirmé aux policiers avoir eu des relations tarifées avec Franck Ribéry en 2009, alors qu'elle avait 16 ans. Elle a ensuite assuré que les joueurs ignoraient qu'elle était mineure.