Ribéry-Robben, ça dépote !

  • A
  • A
Ribéry-Robben, ça dépote !
Partagez sur :

Grâce à un gros match de son tandem Ribéry-Robben, le Bayern Munich n'a fait qu'une bouchée samedi d'une faible équipe de Hambourg, pour le compte de la 3e journée de Bundesliga (5-0). Le Français et le Néerlandais y sont chacun allés de leur but, Van Buyten, Gomez et Olic ayant aussi marqué. Le faux pas inaugural face à Mönchengladbach est oublié, le Bayern est lancé !

Grâce à un gros match de son tandem Ribéry-Robben, le Bayern Munich n'a fait qu'une bouchée samedi d'une faible équipe de Hambourg, pour le compte de la 3e journée de Bundesliga (5-0). Le Français et le Néerlandais y sont chacun allés de leur but, Van Buyten, Gomez et Olic ayant aussi marqué. Le faux pas inaugural face à Mönchengladbach est oublié, le Bayern est lancé ! Ils n'ont vu que du rouge ! Pendant 90 minutes, c'est une équipe de Hambourg complètement dépassée qui a subi les assauts du Bayern Munich, qui confirme ses deux victoires le week-end dernier à Wolfsburg (1-0) et mercredi face au FC Zurich, en barrages aller de la Ligue des champions (2-0). Les Bavarois ont offert un véritable récital offensif aux supporters de l'Allianz Arena, qui se sont notamment régalés des gestes de classe de Franck Ribéry et d'Arjen Robben. Passeur décisif à Wolfsburg, l'international français - et c'est une très bonne nouvelle pour Laurent Blanc à deux semaines d'un déplacement décisif en Albanie, pour le compte des éliminatoires de l'Euro 2012 - s'est encore montré très en jambes. L'ancien Marseillais n'est plus très loin de son meilleur niveau avec une grosse activité sur le côté gauche et un but inscrit tout seul, sur un pas, du gauche après un crochet du droit dans la surface, en première période (2-0, 17e). Le Néerlandais, à droite, s'est mis au diapason, délivrant de nombreux ballons en or de sa patte gauche, notamment une passe décisive sur coup franc pour le premier but du match signé Van Buyten de la tête (1-0, 13e). Avant de lui aussi marquer son but tout seul, le troisième, d'une pichenette pleine de sang-froid après un contre favorable face à deux défenseurs mystifiés (3-0, 34e). Déjà la crise à Hambourg 3-0 à la pause, la messe était dite. Et si Gomez, dans un angle très fermé après une louche de Müller (4-0, 56e), puis Olic (entré en jeu à la place de Ribéry) de la tête sur corner (5-0, 80e), ont corsé l'addition après le repos, le HSV n'a dû qu'à la maladresse des attaquants bavarois - particulièrement de Gomez et de Müller (qui a trouvé le poteau en première période) - de ne pas sortir de l'Allianz Arena avec un très gros carton dans ses valises. Complètement baladés, les joueurs de Hambourg n'ont fait que courir derrière le ballon, ne se créant qu'une petite occasion en première période sur un tir de Diekmeyer, sorti en corner par Neuer (29e). Avec un point en trois journées, la crise est déjà d'actualité dans le nord de l'Allemagne et le sort de l'entraîneur, Michael Oenning - déjà contesté avant le début de la saison - semble scellé. Au contraire, le Bayern, battu à domicile lors de la 1ère journée par Mönchengladbach (0-1), est reparti sur une dynamique positive. Comme les autres ténors de la Bundesliga, tous vainqueurs samedi: le champion en titre, le Borussia Dortmund, a ainsi disposé de Nuremberg (2-0) grâce à deux buts de Lewandowski et Grosskreutz, le Bayer Leverkusen s'est imposé à Stuttgart (1-0) grâce à Kiessling, tandis que le Werder Brême a offert un beau spectacle à son public, avec une victoire 5-3 contre Fribourg. Au classement, Mönchengladbach, vainqueur vendredi soir de Wolfsburg (4-1), est en tête avec sept points, devant sept équipes à six points. Dont Mayence et Hanovre, qui reçoivent dimanche Schalke 04 et le Hertha Berlin.