Ribéry rentre dans le rang

  • A
  • A
Ribéry rentre dans le rang
Partagez sur :

Franck Ribéry a repris le chemin de l'entraînement avec le Bayern Muncih, mercredi. L'international français, blessé au genou gauche, semble avoir abandonné l'idée de partir cette saison alors qu'il avait clairement affiché sa volonté de rejoindre le Real Madrid.

Franck Ribéry a repris le chemin de l'entraînement avec le Bayern Muncih, mercredi. L'international français, blessé au genou gauche, semble avoir abandonné l'idée de partir cette saison alors qu'il avait clairement affiché sa volonté de rejoindre le Real Madrid. Franck Ribéry portera bien, sauf improbable retournement de situation, le maillot du Bayern Munich cette saison après un mois de juillet qui a donné lieu à d'incessantes spéculations et à de nombreuses polémiques. L'international tricolore, appelé lundi par Raymond Domenech pour le match des éliminatoires de la Coupe du monde 2010 de la France aux Iles Féroé, a repris l'entraînement collectif mercredi.Victime d'une tendinite au genou gauche et d'ampoules aux pieds mi-juillet, l'ancien Marseillais avait été contraint de mettre un frein à sa préparation. Cette blessure a entretenu le feuilleton d'un départ vers le Real Madrid mais les dirigeants munichois sont finalement restés fermes et opposés à toute idée de départ de Ribéry.Ses envies d'ailleurs reportéesCoïncidence ou non, Franz Beckenbauer, le président du Conseil de surveillance du Bayern Munich, qui avait allumé le Français fin juillet, a présenté ses excuses le soir même en marge d'une soirée organisée par la chaîne payante Sky. "En disant qu'il se foutait du Bayern, j'ai fait une erreur. Ce que j'ai voulu dire, c'est que je pouvais comprendre qu'il veuille aller au Real, car ses racines ne sont précisément pas en Allemagne", a expliqué le Kaiser.Les envies de départ du Boulonnais, toujours réelles, ne sont que remises à plus tard. D'autant que le Real Madrid, qui a clos son recrutement estival avec l'arrivée de Xabi Alonso, n'a pas abandonné l'idée de le recruter. "Je n'oublie pas que le transfert de Zinédine Zidane avait dû être retardé d'un an", déclarait dernièrement Florentino Perez, le président de la Maison blanche, dans les colonnes de L'Equipe. Rendez-vous l'année prochaine à pareille époque ?